ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

EVOLUTION DE LA RECHERCHE SUR L'ENERGIE LIBRE :

REACTIONS FACE A L'ENERGIE LIBRE

Page créée le 5 juillet 1999


Retour au Menu

Accès au moteur de recherche

 
Liens directs vers les paragraphes FACE A L'ENERGIE TACHYON:
QUELQUES POSITIONS POLITIQUES
QUELQUES REPERES SUR LES REACTIONS DES INDUSTRIELS, ENTREPRISES, FINANCIERS
LES REACTIONS DES COLLECTIVITES, D'ASSOCIATIONS
LES REACTIONS DES UNIVERSITES ET INSTITUTS DE RECHERCHES
LES REACTIONS DES MEDIAS
 
FACE A L'ENERGIE TACHYON QUELQUES POSITIONS POLITIQUES
De nombreux échanges cordiaux entre le Dr Nieper, président de la DVS et divers correspondants à l’étranger, témoignent de la vitalité et des activités de l’association. Il en est de même grâce aux réponses aux nombreux courriers relatifs aux recherches sur l'énergie libre que M. Gunther Saigge de Hanovre, membre de la DVS a fait parvenir à diverses instances politiques et universitaires d’Allemagne. Même si nous ne connaissons pas le nombre total de lettres envoyées et reçues, leur contenu est significatif et illustre bien l’attitude des institutions officielles en Allemagne. Il est très probable que ce genre de réponses aurait tout aussi bien pu émaner d’autres instances de pays européens, dont la France. C’est pourquoi, nous laissons au lecteur le soin d'apprécier ces nombreux (c'est voulu) textes relevés dans les brochures de la DVS et parfois accompagnés de commentaires.
 

Un certain intérêt des politiques face aux documents DVS

 

L'absence d’intérêt ou le refus des politiques face aux documents de la DVS

Commentaire du Dr Nieper : " cette lettre arrive 85 ans après la percée de Tesla, 50 ans après le Dr Moray et 5 ans après l’arrivée de la technologie des armes de Tesla (deux interféromètres repérés en 1979 par des satellites américains, une installation plus grande près de Saryshagan, en Russie) et elle émane d’un pays, l’Allemagne, dont l’industrie doit être compétitive avec celle des Japonais par exemple..."

 

Commentaire du Dr Nieper, inconsolable : " Quelle différence entre cette mentalité et celle du Japon ! Les conséquences en seront amères..."

 

Commentaire du Dr Nieper : "c’est faux ! un convertisseur comme le ML existe, et la technique de l’eau carburant aussi, cela peut maintenant inspirer le Ministre..."

 

Commentaire du Dr Nieper : "Ces données ne sont pas tout à fait exactes. L’exemple de M. Pöschl rend tellement vraisemblable la pression exercée par le Ministère sur les nouvelles techniques d’énergie."

 

Des réponses évasives des politiques : on passe le dossier à un autre service…

 

Commentaire de Nieper : "  un effort magistral en provenance de Bonn. M. Saigge informe le Président Köhl de la conversion du VFE. Ils se sont forcés pour la réponse ! " Le Ministère en question a répondu : " ...le Cabinet nous a transmis... ! "

 

FACE A L'ENERGIE TACHYON QUELQUES REPERES SUR LES REACTIONS DES INDUSTRIELS, ENTREPRISES, FINANCIERS
 

Remarque : J. Manning évoque dans "The Coming Energy Revolution" la réaction des fabricants de bougies français s'estimant lésés et qui ont poussé le gouvernement post-révolutionnaire à taxer les fenêtres. (Il se pourrait bien que cela donne, si ce n'est déjà fait, des idées à des gouvernements d'aujourd'hui , NDLR).


Des courriers montrent l’intérêt des industriels pour les documents DVS

 

Des réponses évasives des industriels : on passe le dossier DVS à un autre service…

 

Le Dr Nieper commente : " Une fois de plus, c’est un refus, réponse classique de la grande industrie allemande, contrairement à ce qui se serait passé aux USA ou au Japon comme pour Kawaï et Takahashi (voir les prochains dossiers) et même en Russie où la mafia s’y serait intéressée…"

 

FACE A L'ENERGIE TACHYON LES REACTIONS DES COLLECTIVITES, D'ASSOCIATIONS
FACE A L'ENERGIE TACHYON LES REACTIONS DES UNIVERSITES ET INSTITUTS DE RECHERCHES

 

Après des propos concernant les travaux du Dr Nieper sur le cancer et la réflexion qu’il y a plus de personnes qui en vivent que celles qui en meurent, Nancy Kolenda dit : " ...J’ai accueilli avec plaisir l’opportunité de participer à l’établissement de ce centre en 1987, sachant qu’il pourrait, dans l’avenir, aider à la naissance d’un réseau d’explorations sur des questions aux frontières de la médecine et de la technologie. Votre travail sur le VFE m’intrigue aussi. Je pourrai certainement faire une publication dans notre journal si vous m’adressez plus de détails sur votre réunion d’Octobre 96. J’aimerai aussi faire un article sur la DVS dans la section - web. Pouvez-vous nous adresser ces informations pour le 1eravril 96 et nous dire à quel moment vous viendrez aux USA. J’aimerai me charger d’organiser votre conférence à l’Université... "

 

Des courriers montrent l’absence d’intérêt des scientifiques

Les réponses, sauf indication spéciale sont adressées à M. Saigge

FACE A L'ENERGIE TACHYON LES REACTIONS DES MEDIAS

 

 

En réalité, il était prévu dès le début que le laboratoire fermerait le 31/03/1998, année supplémentaire comprise. C’était le secteur industriel qui devait alors prendre la suite. Malheureusement, le laboratoire NHE LAB. ne put démontrer la présence de chaleur en excès, bien qu’il ait mis en évidence la présence de plusieurs produits nucléaires. Il avait été pourtant été convenu que NHE LAB. devait coopérer avec les Universités et d’autres chercheurs ayant obtenu des résultats dans le monde. D’autres laboratoires Japonais ont mieux réussi et continuent à travailler sur le phénomène.

Dans son rapport sur ICCF6, Jed Rothwell se demande d’ailleurs pourquoi les Japonais (NHE LAB., MITI) se sont acharnés à reproduire les expériences du début, sans tenir compte de la littérature parue ensuite sur le sujet. Conservatisme, obligation de suivre un programme défini il y a des années, assurance d’être de toute façon financé même sans offrir de résultats, comme dans le cas de la fusion chaude ? Jed Rothwell leur a d’ailleurs adressé ainsi qu’à des journaux scientifiques japonais une lettre ouverte accompagnée de seize publications intéressantes et d’une communication privée de Fleischman, Mallove, Bockris, Mizuno, qui approuvaient sa démarche.

 


Retour au Menu



Retour au sommaire



Retour à l'Accueil