ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche
17 Mai 2004

Alors que nous étions en train de préparer une nouvelle d'actualité sur le sujet habituellement dénommé " Fusion Froide ", nous avons appris avec stupeur le décès brutal suite à de multiples blessures à la tête et au cou, du Dr Eugène Mallove, l'ardent et infatigable porteur de flamme dans ce domaine de recherche. Eugène Mallove avait 56 ans et venait d'être grand-père



Dr Eugène Mallove
Président de la fondation sans but lucratif
New Energy
et éditeur depuis 1995 du magazine Infinite Energy.

Nous n'avons que peu d'informations, sinon que le drame a eu lieu le 14 mai au soir, à Concord (NH) aux USA à la suite d'un vol, ou d'une altercation entre propriétaire et locataire. Son véhicule facilement identifiable avec l'adresse de son site www.infinite-energy.com. n'était même pas auprès de sa maison de famille et a été retrouvé vers Preston.

On ne sait rien de l'identité ou des mobiles de son (ou ses) agresseurs, il n'y a pas de preuves à ce jour que cet assassinat soit de nature politique. Toutefois, la police locale considère bien cette affaire comme un homicide, elle mène une enquête mais refuse de donner d'autres détails. Pour des détails voir à


http://www.norwichbulletin.com

http://www.zpenergy.com

http://www.pureenergysystems.com

Il serait exceptionnel que cette information soit diffusée par vos grands médias habituels. Et pourtant le nom seul du Dr Mallove évoque le courage et les sacrifices qu'implique l'étude de ce sujet condamné par la communauté scientifique.

Comment passer sous silence la contribution du Dr Mallove qui a consacré quinze ans de sa vie à faire connaître les expériences sur la Fusion Froide menées dans le monde?

Combien de fois, depuis plus de dix ans a-t-il du affronter les détracteurs et les sceptiques ?

Combien de fois ses arguments dûment étayés par des données sérieuses, logiques et de solides résultats de recherche ont laissé sur le carreau les sceptiques avançant des arguments creux?

Eugène Mallove avait eu le courage et l'honnêteté de démissionner du MIT lorsqu'il a vu, en 1989 que les données des tests relatifs à la réplication de l'expérimentation de Pons et Fleischman étaient manipulées pour discréditer la Fusion Froide. (1)

Ce sont ses efforts persévérants qui ont finalement persuadé le Ministère d'examiner les dossiers sur les réactions nucléaires à basse énergie (LENR).

Une nouvelle ère s'ouvre-t-elle grâce à Eugène Mallove et aux courageux scientifiques qui bataillent depuis longtemps seuls dans leurs laboratoires et pratiquement sans crédits de recherche ? (2)

Comment mieux honorer la mémoire du Dr Mallove sinon en reprenant sans peur le flambeau (scientifiques en priorité ou simples informateurs comme nous) ? Il est toujours urgent de laisser sa chance à cette recherche scientifique et de penser



" à un monde disposant d'une énergie abondante
produite sans carburants fossiles et sans déchets nucléaires "

Dr Eugène Mallove





Science Nucléaire de la Matière Condensée
(alias Fusion Froide)

Voici maintenant la nouvelle que nous étions en train de terminer : elle concerne précisément la Fusion Froide ou " Science Nucléaire de la Matière Condensée ".

C'est lors du dixième congrès sur la " Fusion Froide " à Cambridge en août 2003 présidé par le professeur Peter Hagelstein du MIT
voir à http://www.lenr-canr.org/Experiments.htm.que cette nouvelle appellation, plus appropriée a été donnée à ce domaine de recherche puisque la fusion des noyaux n'est qu'une partie des réactions qui se produisent lors des expériences.
Cette ICCF10 a été une grande réussite et a montré que ce domaine de recherche est authentique et doté d'une maturité scientifique. (3)



Le premier congrès (ICCF1) s'était tenu en 1990 à Salt Lake City (Utah)

Le onzième " ICCF11 " aura lieu en France, à Marseille

du 31 octobre 2004 au 5 novembre 2004

http://www.iccf11.org/

Ce congrès est organisé par le président Jean Paul Biberian, CRMCN-CNRS, Université de Marseille-Luminy, France, et le vice-président Vittorio Violante, de ENEA Frascati, Italy.

Jean-Paul Biberian
CRMCN-CNRS
163 Avenue de Luminy
13288 Marseille cedex 9
France
tel: + 33 660 14 04 85
fax : + 33 491 82 93 05
biberian@crmcn.univ-mrs.fr

Nous vous recommandons (4) vivement de visiter le site du Pr Bibérian http://membres.lycos.fr/grainedescience/

Il travaille ouvertement dans la recherche sur la Fusion Froide, et développe dans les pages de son site le sujet des " transmutations biologiques de Kervran comme approche pour montrer la possibilité des transmutations à faible énergie, type fusion froide ".

Les conseillers scientifiques de ICCF11
* Tullio Bressani, Dept. di Fisica Sperimentale, Universita di Torino, Italy
* Francesco Celani, INFN, Frascati, Italy
* Antonella De Ninno, ENEA, Frascati, Italy
* Peter Hagelstein MIT, USA
* Yasuhiro Iwamura, Mitsubishi, Japan
* Jirohta Kasagi, Laboratory for Nuclear Science, Tohoku University, Japan
* Xing Zhong Li, Tsinghua University, China
* Andrei Lipson, Institute of Physical Chemistry, The Russian Academy of Sciences, Moscow, Russia
* Michael McKubre, SRI International, USA
* George Miley, Fusion Studies Laboratory, University of Illinois, USA
* Ken-ichiro Ota, Dept of Energy and Safety Engineering, Yokohama, National University, Japan
* Nikolai Samsonenko, People Friendship University, Russia
* Francesco Scaramuzzi, ENEA, Frascati (retired), Italy
* Mahadeva Srinavasan, BARC (retired), India
* Edmund Storms, Los Alamos National Laboratory (retired), USA
* Akito Takahashi, Osaka University, Japan



Ce congrès qui s'annonce d'une importance majeure pour la
Science Nucléaire de la Matière Condensée

va enfin permettre à cette recherche de recevoir l'attention que la communauté scientifique lui a refusé depuis des années.

Une visite gratuite est prévue à l'Université de Marseille - Luminy, des scientifiques (quel que soit leur domaine de recherche) sont invités à venir voir des démonstrations.
Une conférence de presse ouverte au public est programmée.

Vous trouverez tous les détails sur le site du congrès
http://www.iccf11.org/



Nous vous recommandons de relire une page de nouvelles directement reliée à toutes les questions précédemment évoquées. C'est celle du 4 octobre 2003, où nous parlions des expérimentations sur le CFR faites par Jean-Louis Naudin et reproduites au CNAM. A partir de cette page vous disposerez aussi de nombreux liens vers des sites traitant de la Fusion Froide.

Jacques Foos directeur du laboratoire des sciences nucléaires au CNAM a dit à la revue Science et Vie:

" J'ai accepté de soutenir des recherches sur la fusion froide au CNAM sans y croire vraiment, mais en pensant démasquer l'artefact. Aujourd'hui, je suis convaincu que le phénomène existe même si ce n'est pas de la fusion classique ...J'aimerai pouvoir consacrer plus de moyens à ces recherches... "

Malgré ce manque de moyens (qui n'est certainement pas une exception française) les recherches en cours nous permettent de grands espoirs. Eugène Mallove aurait certainement été heureux et fier de voir qu'en France, avec ICCF11, la Fusion Froide tant décriée allait enfin être reconnue et estimée à sa juste valeur.



Notes

(1) - En effet, après l'annonce des résultats de Pons et Fleischman qui a fait le bruit que l'on sait en 1989, il a été demandé (démarche scientifique tout à fait normale) à des laboratoires de répliquer l'expérience. Toutefois, la démission du MIT de Eugène Mallove permet à chacun d'apprécier cet extrait de l'article de Science et Vie n° 1040 de mai 2004, intitulé " Des expériences secrètes sèment le trouble - Alchimie : les physiciens commencent à y croire ! " A la page 52 on lit ceci : " Les équipes chargées de recommencer l'expérience (de Pons et Fleischnman) n'obtinrent pas les résultats annoncés. "

(2) " Quinze ans plus tard, la donne a changé. Des chercheurs, souvent issus des plus prestigieuses institutions, ont patiemment perfectionné leurs expériences de réactions nucléaires à basse température. "
Sciences et Vie n°1040, page 52 :

(3) " Une lente quête de respectabilité qui commence à payer. Même si la majeure partie de la communauté scientifique continue de penser que ces physiciens prennent des vessies pour des lanternes et voient des réactions nucléaires à basse énergie là où il n'y a que des phénomènes classiques explicables par quelque biais expérimental caché, des publications scientifiques sérieuses comme Physical Review Letters, Fusion Technology ou Japanese Journal of Applied Physics acceptent aujourd'hui de publier quelque résultats. "
Sciences et Vie n°1040, page 52 :

(4) Il nous semble que cette référence manque à la fin de l'encadré de S&V, page 66



Vous trouverez la plupart des noms cités dans cette page (celui de Eugène Mallove bien sûr et bien d'autres sans oublier de grands scientifiques français comme Jean-Pierre Vigier et le Pr Longchampt, dans nos pages consacrées à la Fusion Froide ainsi que dans nos pages de Nouvelles.

Toutes nos excuses à l'attention des scientifiques pour l'emploi inapproprié du terme Fusion Froide mais c'est pour rattacher le sujet au terme familier déjà utilisé dans nos dossiers.

Un rappel : quand vous souhaitez avoir des informations sur un chercheur par exemple, pensez à utiliser le moteur de recherche interne figurant sur notre page d'accueil. Si vous n'avez pas de réponse, il vous faut alors utiliser un moteur de recherche du type Google.


RETOUR