ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche
25 Avril 2004



PMC- PANTONE : NOUVELLES, NOUVELLES, NOUVELLES

Un stage de formation au montage et réglage de PMC-Pantone

Les lieux de formation ne peuvent que fleurir grâce à l'effet " boule de neige " produit par les expérimentateurs de plus en plus nombreux à s'intéresser à ce système, que nous avions annoncé comme génial dès nos premiers montages en septembre 2000.

Dans le forum PMC-France (déjà plus de 600 inscrits) des membres parlent de leurs interventions lors de salons et ou de leurs groupes de travail.

Après le précédent stage d'Avril que nous avions annoncé au 5 mars et qui a réuni à Heol de nombreux participants (plus de 60 !), nous avons été informés d'un autre projet concernant formation, conseils de montage et réglage pour de futurs expérimentateurs de PMC Pantone.

Le lieu : " L'Aubépine " en Charente Maritime, chez Fenton - 16190 Deviat (près d'Angoulême), avec hébergement et repas sur place.

Les dates : 18 et 19 septembre 2004 : initiation à la mécanique, conférence sur le PMC Pantone, réglage du Diesel
Du 20 au 24 septembre 2004 : journées réglages des moteurs diesel modifiés " à la Pantone " et tournant à l'huile, du lundi au vendredi, des demi-journées seront réservées au fignolage des réglages.
25 et 26 septembre : formation au PMC Pantone

Animateur Jean Realdon

Pour tous renseignements, inscriptions et prix téléphonez au 05.45.64.17.69
Ou faites un courriel à laubepine@free.fr






Les expérimentateurs de PMC Pantone ne sont plus les seuls maintenant à s'intéresser à ce système génial.

Après l'émission de Denis Cheissoux à Radio France le 3 janvier 2004, où l'adresse de notre site a été mentionnée, c'est RMC qui s'intéresse aussi au PMC Pantone.

Depuis le 4 Avril, de 8 à 10 heures, sur les ondes, à RMC, dans l'émission du Dimanche matin consacrée à la Voiture et animée par François Sorel et Jean-Luc Moreau, spécialiste dans le domaine automobile, il est question de Pantone.

De très nombreux mails (probablement de nos nombreux correspondants et / ou intervenants du forum PMC-France) avaient copieusement garni la boîte mail de l'émission ce qui a suscité la curiosité et l'intérêt de M. Moreau.

Le Dimanche 11, Jean-Luc Moreau invitait David Dennery de Nexus, et consacrait un peu plus de temps à ce sujet pour que les auditeurs puissent bien le comprendre.

Les auditeurs ne connaissant pas le PMC Pantone n'ont pu qu'être vivement intéressés et leur curiosité mise en éveil (ce qui explique aussi peut-être des pointes de visites, des 550 habituelles / jour environ le compteur est monté à plus de 700 et jusqu'à 1000 / jour sur notre seule page d'accueil, ces derniers temps).

Voici quelques propos tenus à l'antenne de RMC Info par MM. Moreau et Sorel

MM Moreau et Sorel (M&S) : " ... C'est pas une blague ! "

M&S : " Nous parlerons de ce moteur, en tout cas de ce concept, de cette innovation technologique, qui permet en fait à un moteur de consommer, dans le meilleur des cas, 2 fois moins de carburant et de polluer 3 ou 4 fois moins. Voilà, c'est carrément révolutionnaire, c'est un américain qui a inventé ça, les français travaillent là-dessus, mais pas de manière industrielle, ce qui fait que c'est pour ça que pour l'instant, en fait, on ne voit pas de débouché industriel et ça n'arrive pas dans des moteurs traditionnels et en tout cas chez les constructeurs. "

M&S : "Ce fameux système révolutionnaire, adaptable sur tous les moteurs thermiques, et qui s'appelle le réacteur de Pantone. Avec nous, David Dennery, au fait le réacteur Pantone c'est quoi ? "

Après une explication du système Pantone très concise mais claire de David Dennery , sur laquelle nous ne revenons puisque tout est dans nos pages, voici les commentaires de David Dennery :

David Dennery (DD): '' C'est un système très simple à adapter, du niveau d'un bon plombier et bon bricoleur, c'est ce qui fait d'ailleurs son intérêt. Le plus enthousiasmant c'est que parmi les expérimentateurs français, il y a un agriculteur qui a voulu le simplifier, avec l'aide d'un ingénieur assez pointu. Donc ils ont voulu simplifier le système pour les moteurs diesel et à ce moment là, il n'y a plus que de l'eau. Il continue d'accélérer, effectivement on garde le réservoir de carburant habituel, de gasoil et il continue d'accélérer avec l'accélérateur, justement pour simplifier il n'a rien modifié du tout sur son système d'accélération, le gasoil continue à être injecté dans le moteur par la pompe à injection et par les injecteurs, par contre il n'y a plus que de l'eau dans le bulleur. Et il a un rendement supérieur, augmenté de 20 % sur son moteur qui ne cale plus lorsqu'il est malmené et en plus il a une baisse de consommation qui est divisée par 4 voire 5. ''

M&S " D'accord, mais c'est énorme ce que vous nous racontez là ! "

DD : "Oui, je sais ! "

M&S : '' Alors comment expliquer ? C'est complètement révolutionnaire ! La question qu'on se pose quand on entend ça : c'est on se dit pourquoi personne n'en parle ? Pourquoi les constructeurs ne se lancent pas dans cette aventure là, pourquoi est ce qu'on n'entend pas parler de ça parce que ça fait déjà quelques années que M. Pantone a déposé ses brevets.''

DD : '' Absolument, oui, il a déposé en 1998. Le site internet Quant'Homme qui observe pas mal de systèmes alternatifs comme celui-là a donné cette information, depuis 5 ans maintenant. Effectivement, il y a eu des intérêts, on sait que les constructeurs automobiles visitent le site Quanthomme régulièrement et assidûment et il y a même eu une équipe d'ingénieurs qui est venue visiter cet agriculteur pour voir de leurs yeux comme moi-même je l'ai fait d'ailleurs ce système. ''

M&S : " Vous l'avez vu, donc, ce n'est pas une supercherie, ce n'est pas un gag ? "

DD : '' Non, je l'ai vu, je l'ai monté aussi avec quelques amis sur un petit moteur de motoculteur et on a observé effectivement que ça remplaçait efficacement un carburateur et je l'ai vu sur un moteur diesel. Et alors tenez-vous bien, lui, il continue d'accélérer avec son moteur et son injection au fuel mais il a eu la bonne idée de mettre une vanne sur l'échappement tout en laissant le ralenti sur l'injection de gasoil, en fermant cette vanne à l'échappement, le moteur a pris 3000 tours, donc ce n'était plus que le gaz, la vapeur sèche. Donc on peut tourner : lui, il observe un gain de consommation divisée par 5 mais s'il adaptait un petit peu mieux son accélérateur et le faisait directement en poussant et en forçant les gaz d'échappement dans le bulleur, en fait il aurait juste le régime de ralenti en consommation et tout le reste ce serait l'eau. Et à ce moment là on peut imaginer 10, 15 fois peut-être 20 fois moins de consommation.''

M&S : '' Est-ce que vous avez essayé d'approcher les constructeurs ? ou des ingénieurs qui travaillent chez les constructeurs ? ''

DD : " Non "

M&S : " Vous avez des échos ? oui vous avez dit qu'ils regardaient le site etc. "

DD : " Oui, je peux vous dire que Peugeot s'est intéressé de près au système, il y a plus d'un an déjà et il n'y a pas eu d'écho pour l'instant. Apparemment ils sont très très discrets parce que peut-être très embarrassés par rapport à la technologie HDI qui ne permet que des gains de 20 % et qui est très sophistiquée et qui coûte cher au consommateur d'ailleurs et qui rapporte de l'argent "

M& S " Il faut qu'ils amortissent déjà les investissements "

DD : " Oui "

M&S : " Vous pensez qu'au-delà du côté énorme de cette innovation technologique qui, ferait faire des économies à beaucoup de gens et permettrait de dépolluer énormément, vous pensez que derrière tout ça, si ça n'avance, pas c'est tout simplement une question d'argent ? "

DD : " Non, c'est une question politique également, vous savez il n'y a rien de plus facile que de contrôler une population qui reste dépendante plutôt qu'une population qui gagne sa liberté. Peut - être que la France a un rôle à jouer important là dedans, après tout le terme même de franc signifie libre ".

M&S : " David, on en a parlé au téléphone, mais justement les français étaient les plus avancés en la matière bien que l'invention soit américaine ? "

DD : " Absolument, Paul Pantone est vraiment ravi de constater qu'il y a plus de bricoleurs en France sur ce système qui ont fait avancer, d'ailleurs à sa grande surprise, avec le moteur diesel, son réacteur que dans l'ensemble du reste du monde. Donc, voilà, on reste à la pointe, je dirais, c'est vrai même si malheureusement, ça reste complètement amateur et que ce sont des bricoleurs, je dirais du Dimanche mais éclairés qui s'amusent avec ce système, mais il y a quand même une centaine d'agriculteurs, au moins connus, qui l'ont déjà installé sur leurs tracteurs, parce que d'abord ils sont très contents de ne plus polluer - M&S : Bien sûr ! - (il s'agit pour la majeure partie d'agriculteurs biologiques) et évidemment de moins consommer également. "

M&S : " Merci beaucoup David Dennery, on va essayer d'en savoir un petit peu plus, on va organiser un forum, ce serait pas mal qu'on essaie d'arriver à joindre un constructeur pour essayer d'avoir, ne serait-ce que son avis, et puis on peut lancer un appel, peut-être qu'il y a des ingénieurs en mécanique qui nous écoutent ce matin, des gens qui travaillent là-dessus qui peuvent nous contacter et nous appeler au 32.16. "

DD : " Très bonne idée "

M&S : " Il faut préciser que ce n'est pas mystique, on utilise en fait la chaleur des gaz d'échappement parce qu'on sait que dans un moteur thermique 50 % d'énergie est perdue dans les gaz d'échappement, dans la chaleur et on utilise ça en fait pour faire fonctionner le système, donc, on n'invente pas de l'énergie, on utilise quelque chose qui était perdu jusqu'à présent. "






Certes en quelques minutes d'antenne, il est difficile de tout dire, de plus, les montages connus se font encore tous au stade expérimental.
Cependant il faut quand même saluer ces interventions répétées sur les ondes et faites sans ton narquois, d'un système comme le PMC-Pantone.
Il est difficile d'ailleurs d'évacuer d'un geste les avantages du système car les preuves de la validité de ce procédé tiennent dans les multiples expérimentations qui sont là et bien là et dont les résultats sont faciles à constater.

Le Dimanche 18 Avril 2004 M. Moreau faisait en toute fin d'émission une petite " piqûre de rappel Pantone ", en précisant bien que sur le site de la radio, des liens utiles étaient publiés, dont le nôtre et ceux de Jean-Louis Naudin et Christophe Martz.






EN KIOSQUE AU MOIS DE MAI

David Dennery a annoncé la parution dans le numéro de NEXUS du moi de mai (dans les premiers jours du mois) d'un dossier consacré au PMC Pantone, dossier préparé bien avant l'émission sur RMC et incluant le reportage de sa visite chez M G (tracteur n° 22) plus la " page 15 " de M. David.

Nous serons également encore présents dans le numéro de mai (sortie mi-mai) de TOP SECRET qui reprendra des extraits de nos nouvelles et parlera aussi des travaux de Eugène Antonov, scientifique ukrainien sur l'eau - combustible et du PMC de Pantone.






QUELQUES CHIFFRES

Cette année, moyenne de fréquentation journalière de notre site indiquée au compteur (sur la page d'accueil uniquement) : 550, avec des pointes fréquentes à 700 voire 1000

Fréquentation mensuelle en mars : plus de 17000

Des connections venant de plus de 90 pays

314489 au compteur depuis le 22 mai 1999

Et pour ceux qui veulent TOUT LE DOSSIER PANTONE, il faut prévoir quelques feuilles, en format A4 et, en se basant sur une taille de police d'affichage moyenne, voici ce que ça donne :

Premier dossier de 1998 : 8 pages
Dossier de 2000 : 98 pages
Pages de M. David : 107 pages
Réalisations en France Canada, Belgique : 122 pages
Soit 335 pages et même plus avec quelques compléments dans nos pages de Nouvelles...

Pour le site Quanthomme complet, avec les mêmes critères d'affichage, comptez 2250 pages...ouf !



Notre petit scoop : nous attendons un rapport d'expérimentations quasi pro, avec images bien sûr et suivi de contrôle pollution.

Nous apprenons régulièrement que des professionnels de la mécanique auto et aviation font en secret leurs propres expériences de ce procédé qui est, répétons-le GE - NIAL.
Il est certain qu'en alliant des matériaux de très bonne qualité, un usinage professionnel et des compétences à la hauteur de ce procédé, les résultats, déjà spectaculaires avec des montages ultra simples, deviendraient époustouflants.

Un jour peut-être, nous pourrons les publier dans nos pages...





On nous a signalé :

www.photologie.net, site en français qui vous conduit à http://perso.wanadoo.fr/hubert.roussel/stirling/stirling.html

Si vous avez envie de vous fabriquer un petit Stirling de démonstration, vous avez des conseils de construction très précis, et des photos de réalisation bien réussies.
Exemple : Un Stirling solaire




On nous a signalé :

Deux sites en anglais relatifs à l'hydrogène

http://www.amer-grp.com/ qui concerne un économiseur de carburant

http://autogas-india.com

Autogas India introduces for the first time in India " Hydrogen Generators : Fuel Cells"

Autogas annonce que son système apporte un complément énergétique au moteur, avec 1 litre de gaz toutes les 4 minutes, que les économies annoncées vont jusqu'à 60 %, avec une installation facile, un encombrement minime, et que l'appareil est sûr. Côté technique, seul renseignement : le gaz produit serait du type Gaz de Brown (voir à Brown dans notre dossier Carburants Alternatifs)






Un complément d'information sur la roue de Minto évoquée dans le site

http://my.voyager.net/~jrrandall/MintoWheel.html

Des photos ont paru " The Mother Earth News " en 1976
Il y a également des informations sur cette roue à http://www.eskimo.com
dans Weird Research, Anomalous Physics, Popular Science, March 1976
par F. Lindsley

Wally Minto après avoir travaillé au projet Manhattan, s'est intéressé de près à la géothermie et avait déjà monté dans une voiture même, dans les années 50 un moteur fonctionnant au fréon.

Minto a offert à tous son idée : sa roue n'est pas brevetée.

La roue de Minto fonctionne grâce une faible température de 3,5 degrés.
Si vous savez souder, munissez vous d'un certain nombre de réservoirs étanches au gaz, de même taille et soudez les pour former une roue.
Chaque réservoir est diamétralement relié à son opposé par un tube et est rempli d'un gaz dont le point d'ébullition est bas. Faites en sorte que seuls un ou deux de ces réservoirs soient immergés dans de l'eau chaude (grâce à des capteurs solaires par exemple).

En fonctionnement le gaz des réservoirs du bas chauffe et devient plus léger, il monte jusqu'au réservoir opposé et se refroidit. Le réservoir rempli de gaz plus froid et plus lourd descend par simple effet de la gravité et ainsi de suite.

La vitesse de rotation de la roue est lente mais le couple est élevé et on peut en final obtenir par les moyens mécaniques classiques une vitesse de sortie supérieure.

Pour l'hiver, c'est un grand collecteur enterré qui assure la fourniture des 3, 5 degrés nécessaires, et le résultat est meilleur avec en plus un collecteur solaire.

Si vous avez besoin d'eau, ou de courant cette roue peut être utile.

Mais, (Ndlr), le remplissage au propane et / ou au fréon est tout de même délicat.






extrait du Courrier du CERN - mars 2004


RETOUR