ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

Page créée le 11/03/2005 

 

Année de la Physique ou ''année Einstein'' au R.U.

Vous avez envie de poser une "colle" à vos profs ou à vos amis  ? Demandez-leur donc qui est l'auteur d'une conférence dont voici la conclusion :

''En résumant, nous pouvons dire : d'après la théorie de la relativité générale, l'espace est doué de propriétés physiques ; dans ce sens, par conséquent un éther existe. Selon la théorie de la relativité générale, un espace sans éther est inconcevable, car non seulement la propagation de la lumière y serait impossible, mais il n'y aurait même aucune possibilité d'existence pour les règles et les horloges et par conséquent aussi pour les distances spatio-temporelles dans le sens de la physique. Cet éther ne doit cependant pas être conçu comme étant doué de la propriété qui caractérise les milieux pondérables, c'est à dire comme constitué de parties pouvant être suivies dans le temps : la notion de mouvement ne doit pas lui être appliquée."

La réponse est : Albert Einstein lui-même

Si en 1905, Albert Einstein pense que l'existence de l'éther n'est pas utile pour expliquer la théorie de la relativité, ce que de nombreux physiciens ont interprété comme, : '' enfin, Einstein a tordu le cou à cette théorie moyenâgeuse de l'existence d'un éther ! ''il changera d'avis et le fera savoir tout au long de sa carrière. *

Pourtant de nombreux physiciens se sont arrêtés à sa déclaration de 1905. Bien sûr, sa manière de voir l'éther lui était personnelle, tout comme pour tous ceux qui s'y sont intéressés avant lui et également après lui.

Le texte le plus représentatif de la conception qu'Albert Einstein avait de l'éther est celui d'une conférence faite à l'Université de Leyde le 5 mai 1920, traduite par son ami M. Solovine et intitulée:

L'éther et la théorie de la relativité

L'édition originale est sortie chez Gauthier-Villars et Cie en 1921 en in-8 de 15 pages. Il y a environ 10 ans, elle était cotée 4500 FF dans le catalogue de LIVRES ANCIENS de François et Rodolphe Chamonal Libraires, 5, rue Drouot 75009 Paris. Tél : 01 47 70 84 87

Nous avons trouvé ce texte à la bibliothèque de Beaubourg à Paris. Il est suivi d'un discours

 " La géométrie et l'expérience " prononcé à l'Académie des Sciences de Berlin le 27 janvier 1921.

Nous avons retranscrit intégralement ce texte pour une meilleure lisibilité, il est sur  TOUT Quanthomme depuis le 14 décembre 2000 à la page  Einstein.htm  .

* Albert Einstein a dit d'ailleurs : ''Les moulins de la science sont des moulins qui sont longs à moudre.'' et aussi : ''Il est plus facile de désintégrer l’atome que les préjugés.''

Et nous ajoutons ces mots de Max Planck :

''Ce ne sont pas les nouvelles théories qui triomphent mais leurs adversaires qui finissent par mourir.''

 

Un autre aspect de Albert Einstein

 

 

Un article intéressant (illustré par cette gravure) dans le Courrier du CERN de Janvier Février 2005 - Vol 45, sous la plume de Brian Foster :

'' Le CERN, le violon et la musique des sphères''

'' Si je n'avais pas été physicien, j'aurais été musicien. Je pense souvent à la musique. Je rêve éveillé à la musique. J'imagine ma vie sous forme de musique. ''

signé Albert Einstein