ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

Page créée le  06  juillet  2006

 

Les carnets de René

 

L'Energie des vagues a un grand potentiel.

Carbon Trust, un organisme créé par le gouvernement britannique afin de l'aider à réduire ses émissions de gaz à effet de serre est arrivé à la conclusion suivante : 20 % de l'électricité en Angleterre pourrait être fournis par l'énergie des vagues et des marées, c'est  un pourcentage 4 fois supérieur à celui des précédentes estimations et qui signifie que grâce à la seule énergie de la mer, l'Angleterre arriverait à son objectif..

De son côté, le Laboratoire National des Energies renouvelable du Ministère américain de l'Energie a estimé que l'utilisation de l'énergie des vagues sur la côte est des USA fournirait jusqu'à 25 fois plus d'énergie que la totalité de l'énergie éolienne des grandes plaines.

En considérant ces potentiels, on se demande pourquoi il n'y a pas un seul générateur qui ne soit

en service ? "Bien sûr, parce que les générateurs d'énergie à partir des vagues sont relativement chers" selon Keith Melton du Centre des Energies Nouvelles et Renouvelables de Blyth (Angleterre). Les coûts de production sont entre 10 et 20 pence (18 à 36 cents) par kWh alors que l'électricité produite à partir du gaz naturel est à environ 4 pence par kWh.

Ces coûts sont dus au fait que les installations doivent résister aux tempêtes et à la corrosion. Pendant des années, des ingénieurs ont beaucoup travaillé pour éviter ces risques de casse, ce qui réduisait l'efficacité tout en augmentant les coûts.

Maintenant, la première installation commerciale du monde utilisant l'énergie de vagues va être connectée au réseau d'électricité du Portugal dans l'été 2006. De plus un nouveau générateur pourrait considérablement réduire le coût d'extraction de l'énergie.

Au large du Portugal, au Nord, 3 serpents articulés de 150 mètres de long, les Convertisseurs d'Energie de Vagues Pelamis, sont donc prêts à être raccordés au réseau.

Un "serpent" Pelamis

Voir notre nouvelle du 22/12/2002

Chaque serpent a sur toute sa longueur, 3 modules convertisseurs qui transforment le mouvement de flexion de chaque joint en électricité quand les serpents sont ballottés par les vagues.

Ces 3 premiers serpents au Portugal représentent le premier stade d'une installation de 24 mégawatts qui fournira en électricité 15000 foyers .

C'est Ed Spooner, un ingénieur consultant de la région de Durham, en Angleterre qui a inventé le "Snapper", un système qui fonctionne mieux qu'un générateur linéaire classique, dans lequel un aimant monte et descend à l'intérieur de bobines, induisant des courants électriques. La différence est d'importance car le long des bobines se trouve placé un second jeu d'aimants aux polarités alternées. Ces aimants empêchent l'aimant central de se déplacer doucement. En fait les forces magnétiques arrêtent sans cesse son mouvement ce qui fait qu'il monte et descend avec un mouvement saccadé. Et ce sont ces successions de mouvements rapides qui conviennent mieux que des mouvements lents et doux pour produire de l'électricité. Et selon les premiers tests ce système serait 10 fois plus efficace que les générateurs déjà existants.

source : http://aptus.gotdns.org/nml/nortugal.info/view.asp?ID=1393
18 juin 2006

 

Page 38

 

Retour sommaire carnet 2006