ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

Les Nouvelles de Quant'Homme - Page créée le 27/09/2005 

C'est d'actualité...tout (ou presque) baigne ...dans l'huile !

On nous a signalé ...nous avons cherché...

15 septembre 2005

L'huile de colza, un nouveau "produit pétrolier"

 

http://www.jp-petit.com/nouv_f/nouveau.htm

 

Septembre 2005

Institut Français des Huiles Végétales Pures

Maison Départementale de l'Agriculture
271, rue de Péchabout  -  47000 AGEN - FRANCE
member of the "European Pure Plant Oil Association"
institut.hvp@free.fr  -  http://institut.hvp.free.fr/

L'institut diffuse une pétition pour demander la Défiscalisation des biocarburants....afin de comptabiliser et de rendre compte au niveau national de la volonté de la société civile à mettre en place une véritable solution aux problèmes des carburants.

ndlr : On parle beaucoup d'huile dans les médias en ce moment, hier, 26 septembre, au JT du soir sur A2, Alain Juste défendait son point de vue sur la  taxation injuste frappant les huiles produites par les petites sociétés.

 

22 septembre 2005

Les Huiles Végétales Brutes (HVB) sont des biocarburants immédiatement disponibles

Quelques prototypes du premier produit Dosoil - (c) de Christophe Tardy seront visibles dès octobre 2005.

La disponibilité est prévue pour le printemps 2006

http://www.dosoil.com

 

http://ventsteppes.free.fr 

 

 

Des essais avec de l'acétone en additif au carburant

Patrick R. : voici mes résultats provisoires : sur Renault Espace 2.1L turbo diesel de 1990.

Consommation standard : 7.6 l/100km (2 mesures sur trajet mixte)
 

Consommation avec de l'huile de colza : 7.0 l/100km (gain 7.9%) (mélange à 35%, 1 mesure sur trajet mixte, gain de puissance constaté, forte odeur de friture derrière le véhicule)

Consommation avec de l'acétone : 7.1 l/100km (gain 6.6%) (60 ml dans 60 litres de gazole, 2 mesures sur trajet mixte)

nota : un peu déçu par les résultats je suis retourné sur internet pour vérifier le dosage et je teste actuellement en doublant la dose d'acétone (120ml pour 60 litres de gazole) et j'espère de meilleures performances que je vous communiquerai.

 

Le Dr Xavier G. dans la Manche a aussi expérimenté l’acétone dans sa voiture R21 diesel, équipée d’un PMC Pantone mais non branché.

10cc pour 42 l de GO

Mesures faites sur 3 à 4 mois et en conduite rapide (la tendance est maintenant à aller moins vite) sur 2000 à 3000 km : AVANT :  6,5 l ---------- APRES : 5,5 l

On vient de nous communiquer ce qui suit :

J'ai remarqué qu'une personne testait actuellement l'acétone comme additif pour le gasoil avec 1 millilitre/litre de carburant. C'est le dosage maximum pour de l'essence! Le mieux devrait être 0.25 a 0.50 millilitre/litre de gasoil.
Puisque Patrick R. continue ses tests en doublant la dose, on ne devrait pas se surprendre de voir un résultat négatif. La devise avec l'acétone est: MOINS est mieux que PLUS.

 

Pour ceux qui aimeraient aller plus loin, voir aussi des pistes sur

http://peswiki.com/index.php/Directory:Acetone_as_a_Fuel_Additive

http://peswiki.com/index.php/Directory:Acetone:Jim_Bolf's_Dodge_Ram

http://peswiki.com/index.php/Directory:Acetone:Viggo's_Opel_Vectra

sans oublier de noter cette réponse de Jean-Marc Moreau

 ‘’Oui , effectivement , je connais ce procédé ( tout comme les boules de naphtalines / Anti-mites ) à mettre dans le carburant. A utiliser de préférence combiné avec d'autres molécules de protection. Il existe d'ailleurs plusieurs additifs, pré-dosés et stabilisés, connus des fabricants de produits pour automobiles…. Nous savons tous qu'il existe mille et une manière d'économiser notre carburant . Vous devez savoir que si vous ajoutez de l'éther, du toluène ou différents autres produits à nos carburants, il se produira la même chose et des gains réels seront constatés. Il faut cependant rester prudent. Par exemple l'acétone sans autre additifs sert à dissoudre la colle et fait fondre les joints réalisés dans de nombreux matériaux ... les autres produits cités peuvent aussi être agressifs s'ils sont mal utilisés."

 

 

 

"La capture et le stockage du CO2 ne sont pas la panacée, mais c’est une partie de la solution "

 

dit Olivier Appert, président de l’IFP. Solution d'ailleurs limitée par la géologie, surtout si l’on souhaite injecter le CO2 indésirable dans des gisements d’hydrocarbures. Sachant qu’une centrale au charbon de 1.000 mégawatts (MW) émet environ 6 millions de tonnes (Mt) de gaz carbonique par an, qu’il n’y a que 80 gisements pétroliers capables de stocker de tels volumes et que le nombre de centrales thermiques est de 4.942…

Les émissions mondiales de CO2 principalement celles des grandes installations fixes, centrales électriques, raffineries ou  aciéries devraient atteindre 877 gigatonnes (Gt) dont seules 483 Gt «récupérables» pourraient être injectées dans le sous-sol...

 Et les transports représentent environ un quart des émissions anthropiques de gaz carbonique…

 Il faudra donc trouver autre chose. (ndlr : bien d'accord  !)

Les solutions envisagées et qui sont soutenues à Bruxelles par le 7e PCRD qui mettra 2.951 millions d'euros sur les projets liés à l’énergie, soit 2 fois plus que dans le 6e plan, concernent le stockage de l’électricité ou la production et la distribution de l’hydrogène. (ndlr : choses coûteuses et fort dangereuses)

À plus lointaine échéance, on peut imaginer une banalisation des véhicules hybrides. * Beaucoup plus loin viennent les véhicules électriques qui doivent encore faire leurs preuves, même avec les nouvelles batteries ion-lithium, Les carburants sont eux aussi pléthoriques. «Les biocarburants sont intéressants car le bilan CO2, du champ à la roue est positif», estime Alain Morcheoine. (ndlr : il y a des calculs de ce bilan qui sont bien moins optimistes)

Ce n’est pas forcément le cas de l’hydrogène ou des carburants de synthèse, dont l’écobilan peut (ou non) se révéler désastreux selon leur mode de production, nucléaire ou thermique. «Si nous voulions passer tout notre parc automobile à l’hydrogène propre, nous devrions, soit doubler notre parc électronucléaire, soit planter 320.000 éoliennes, soit installer 8.800 km2 de panneaux photovoltaïques.» Et si le choix se porte vers les biocarburants, toutes les surfaces agricoles du pays seront plantées en végétaux à carburant. «Manger ou conduire, il faudra choisir», pour l’expert de l’Ademe. (ndlr : n'y aurait-il donc pas d'autres voies ?)

Mais la technologie ne sera pas tout. Certaines réponses passeront par un changement de nos habitudes plutôt que par des années de bancs d’essai par exemple comme le partage de voitures (60.000 personnes qui utilisent 1.800 véhicules sont mobilisées dans cette action, les gens roulent 20% moins en voiture et émettent 60% de CO2 en moins. (ndlr : une forme de solidarité à développer chaque fois que c'est possible)

* A ce sujet , les groupes Dassault et Heuliez se sont associés pour développer la Société de véhicule électrique (SVE). Ils ont lancé un nouveau système de traction électrique baptisé Cleanova. Le positionnement poursuivi par SVE est «d’électrifier des véhicules existants», «plutôt que de fabriquer un nouveau modèle de véhicule électrique» comme le font les autres acteurs du marché. Cleanova, adaptable sur la plupart des modèles de véhicules en circulation, se décline en 2 versions, l’une avec un groupe électrogène embarqué (500 km d’autonomie en ville) (ndlr : faut du coffre !) et l’autre dont la batterie est rechargeable sur le secteur (200 km d’autonomie) (ndlr : bonjour la facture d'électricité, sans parler de ce qui passe en amont !)

selon un article du 2 septembre 2005 paru dans http://www.journaldelenvironnement.net/fr/index/index.asp

 

 

 

Paul Pantone :  "Legal Battles"

Sur le site de GEET  figurent des  documents relatifs à la bataille juridique menée par Pantone.

Il y expose les choses  fausses qui ont été dites contre lui et  sa société. Il affirme, avec des centaines  d’enregistrements à l’appui, que ses  avocats l’un après l’autre ont été achetés.

Il affirme avoir les preuves concernant  les injustices qu’il a subies et qui  montrent les agissements d’hommes de  loi malhonnêtes, de partenaires déloyaux, et de gens qui ont tenté de lui voler sa technologie.

En premier lieu il dénonce le motif qui  l’ a amené en prison le 10 août dernier et
dit qu’il ne s’agissait pas des charges qui avaient été annoncées, mais tout  simplement qu’il a été arrêté pour non  comparution parce que son avocat avait
volontairement omis de le lui dire.

Qu’en est-il réellement de cette violation  d’un ordre relatif à la sécurité ?

Une page a été ouverte chez PESWiki,  pour que les personnes que Pantone met en cause  dans ses pages puissent intervenir.

Pantone  compte même mettre un lien vers  cette page.

http://geet-pantone.com/legalbattles.html

Source Sterling D. Allan au 19.09.2005 selon ses  conversations  avec Pantone les 17 et 18 septembre derniers

http://pureenergysystems.com/about/personnel/
SterlingDAllan/index.html

Voir aussi notre info du 5 septembre 2005

Les nombreuses expérimentations françaises faites d'après les indications de Pantone et données à tous fin 1999, prouvent en tout cas la validité du procédé.

 

 

 

Les assassins de Eugène Mallove sont-ils vraiment arrêtés ?

Un second suspect a été arrêté le 26 juillet 2005. Ce Joseph P. Reilly n’est pas un personnage inconnu de la justice américaine, loin de là, tout comme le  premier meurtrier présumé Gary McAvoy, arrêté le 1er juin 2005. Ils ont déjà, pour d'autres délits, quelques années à passer à l’ombre. Mais la police tient elle là les vrais coupables ?  

Un détenu a témoigné pendant toute une matinée au sujet d'un forcené (Reilly) qui disait avoir commis un vol sur un vieux monsieur et volé un véhicule garé devant un casino. Ce sont ces éléments qui ont servi à  la police de Norwich pour arrêter les deux meurtriers présumés.

Eugène Mallove au MIT

Mais le témoignage de ce détenu est-il fiable ? Il a fort bien pu entendre parler du meurtre dans les médias.

Reilly et McAvoy ont reconnu être venus dans la région la semaine précédant l’assassinat de M Mallove mais ils nient l’avoir assassiné…

Un témoin dit avoir vu Reilly conduire le véhicule de Mallove sur un parking, la main gauche dans une chaussette, et cela un peu avant que le crime ne soit connu. Ce chauffeur confirme avoir bien remarqué l'autocollant de infinite energy sur le véhicule, mais il est maintenant moins certain que ce soit vraiment  Reilly  alors qu'il l'avait pourtant identifié au milieu d'une série de photos

La police américaine continue de faire appel à témoins. Des questions non résolues les empêchent de répondre véritablement  aux légitimes attentes de la famille du Dr Mallove, comme par exemple, pourquoi certains objets ont disparu du lieu du crime...dont l'alliance gravée personnalisée de Gene...

source : gasmith@norwichbulletin.com