ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

CHERCHEURS, THEORICIENS, PERSONNES QUI OEUVRENT POUR FAIRE CONNAITRE L'ENERGIE LIBRE
 

Page 1/3 de A à G - Page 2/3 de H à P - Page 3/3 de Q à Z 

Page 3/3 créée le 17 août 1999 - mise à jour le 17 Avril 2004 - le 10/09/2007 (Tesla) - le 02/10/2009 (Rosenthal)


Retour au sommaire

Accès au moteur de recherche

RENDLE

Physicien britannique qui a publié les opinions des physiciens les plus importants, opinions portant sur les causes de l’accélération gravitationnelle.

Quelques extraits de ses citations :

De Clerk Maxwell en 1864 : "  L’éther…est probablement moléculaire. " Et en 1877 : " Dans son principe, Newton n’a rien dit sur la façon de graviter l’un vers l’autre des corps. Les tentatives faites depuis l’époque de Newton pour résoudre ce difficile problème sont rares et n’ont pas abouti à un quelconque résultat, bien reconnu. "

De Sir Isaac Newton, en 1690 : " On ne peut concevoir que la matière brute inanimée puisse, sans le concours d’une autre chose, non matérielle, jouer sur et affecter une autre matière sans qu’il y ait entre elles un contact… Il est absurde de supposer que la gravité soit innée et agisse sans médium, matériel ou non. " En 1692 : " Vous dites parfois de la gravité qu’elle est essentielle et inhérente à la matière. Je vous en prie, ne m’attribuez pas cette notion car je ne prétends pas connaître la cause de la gravité, et j’aurai besoin de plus de temps pour y réfléchir. "

Du Dr J.W. Gardner, en 1969 : " J’aimerais que les dix prochaines années soient aussi mémorables dans le domaine de la recherche que 1925 à 1935 l’ont été pour la théorie quantique. "


ROSENTHAL Walter

4876 Bethany Lane, Santa Maria (CA)

En 1991, il a été l'auteur avec Bearden de : "On testable unification of electromagnetics, general relativity and quantum mechanics."

Avec Samuel Faile et Alexandre Peterson, il a participé à des recherches assidues pour identifier des brevets étrangers présentant un certain intérêt dans le domaine des moteurs électromagnétiques. Il a étudié les caractéristiques du VTA de Floyd Sweet. (Voir un prochain dossier).
 

02/10/2009 Bande annonce de la vidéo diffusée par http://www.cheniere.org/sales/online-store.htm  sur le travail de W. Rosentrhal avec des inventeurs

http://www.youtube.com/watch?v=sLCeI98PqhI



RUSSELL Walter

http://www.philosophy.org/

Auteur, philosophe, musicien, peintre, sculpteur, architecte, cavalier accompli et scientifique, il a obtenu un doctorat d’honneur de l’Académie des Sciences des USA. On le nommait "le Léonard des temps modernes", "l'homme qui avait capté les secrets de l'Univers, l'homme le plus polyvalent de toute l'Amérique."

Lors d’une période d’illumination de trente jours, il avait reçu une fantastique somme de données portant sur la genèse de notre univers. Pour lui, toute la matière suivait une progression d’octave ce qui l'a conduit à montrer de quelle façon on pouvait utiliser la musique pour comprendre les relations entre les éléments. Ses travaux avaient tellement impressionné Tesla qu’il lui avait conseillé de les enfermer au muséeSmithsonianpendant mille ans en attendant que l'humanité soit assez sage pour les utiliser. On peut dire que ces mille ans ont passé et que, de nos jours, on comprend sa vision holistique des processus universels.

En 1926, ce précurseur avait annoncé l’existence et donné les caractéristiques du tritium, du deutérium, du neptunium, du plutonium découverts seulement dans les années 30 et 40. Il comprenait parfaitement ce que nous appelons de nos jours énergie de l’espace.

Dans un laboratoire souterrain Ron Kovac, chimiste, Toby Grotz, ingénieur en électricité et Tim Binder docteur en naturopathie ont vérifié les théories et les expériences de Russell, en particulier l’une d’elles datant de 1927. Cette même année les Laboratoires Westinghouse avaient vérifié une méthode efficace et bon marché découverte par Russell pour produire de l’hydrogène.

En 1959 des fonctionnaires du NORAD (voir Grotz) ont rendu visite à Russell à son épouse et son assistant en Virginie. Selon l’accord passé, les Russell ont donc déclaré en 1961 que le générateur fonctionnait et que le Président pouvait annoncer aux américains qu’une nouvelle source d’énergie était disponible, et personne n’en a plus parlé, pas même le NORAD.

Russell disait que l’univers était formé d’énergie électrique et que la nature multiplie cette énergie en concentrant cette électricité ou énergie de l’espace jusqu’à former la matière, comme une étoile ou une planète. Ses travaux se poursuivent à l’Université de Sciences et Philosophie fondée par les Russell à Waynesboro, en Virginie.

Sur la page Internet de Walter Russel, on trouve : Images et idées intéressantes ; Table Périodique de W. Russell ; Les bases de structures des systèmes stellaires, solaires et atomiques ; Le cube - la formule d'onde pour les octaves de la matière et la lumière est 9 ; Octave complète des anneaux de carbone tels qu'ils se manifestent dans l'onde ; L'Univers électrique est une harpe à neuf cordes d'ondes ; Connexion entre le son, la lumière, et la matière ; Cycle de vie et de mort (imagerie en vortex) ; Carte explicative de la façon dont la matière est créée à partir de la lumière…


SAKHAROV Andrei

Prix Nobel de la Paix en 1975

Savant nucléaire, père de la première bombe H, académicien qui a fondé le Comité pour la défense des Droits de l'Homme. De nombreux ouvrages traitent de sa vie et de ses travaux.

Il a suggéré que la gravitation n’est pas du tout une interaction fondamentale mais plutôt un effet induit par les changements dans l’énergie de fluctuation des quanta quand la matière est présente, c’est à dire que la gravité est un sous produit de l’énergie de l’espace.

L'explication de la gravité par les effets du vide confirme la vision que l'on avait à l'époque où l'on découvrait les forces de Waals. C’est une théorie qui va tout à fait à contre courant de la théorie moderne, mais quelques scientifiques disposant d’une grande ouverture d’esprit voient en elle une spéculation intéressante. C’est là que se situe le problème des autres énergies du vide. On a focalisé l’intérêt sur les champs électromagnétiques résiduels car il existe une théorie qui permet d’en parler. Mais il y a d’autres types de champs, dont ceux associés aux forces nucléaires et qui sont bien moins connus. La manière dont les quarks sont liés dans les noyaux pourrait bien avoir une relation avec la poussée exercée par le vide.


SCHAFFRANKE Rolf, alias Rho Sigma


Young Harris, Georgia (depuis 1978)

Dr H.C., Ingénieur, né en Allemagne dans le Voigtland et vivant aux USA. Il est membre de l’Institut Américain d’Aéronautique et d’Astronautique. C'est l’un des meilleurs analystes de l’histoire de la conversion de l’énergie du champ de gravité. Ses études portent sur une période de plus de 130 ans. Il connaît bien, et c’est important pour les progrès à venir, de nombreux scientifiques ainsi que les problèmes politiques internes et externes à la NASA. Pour laquelle il a travaillé sur un contrat Boeing.

Il fut le plus jeune des collaborateurs de Wernher von Braun. Très tôt, il a travaillé sur le champ d’énergie gravitationnel, en revenant aux travaux de Faraday et Tesla et il est également très documenté sur Wilhelm Reich.

Ses publications ont imposé des défis critiques aux enseignants de physique classique. Il a présenté aux lecteurs le travail de T.T. Brown. Il a écrit "  Forschung in Fessein " en Allemagne en 1972, et " Ether Technology. A rational Approach to gravity Control " chezAdventures Unlimited Pressen 1996.

Pour raisons de santé, il n’est plus en activité. Il n’a pu assister au symposium DVS de Hanovre en 1980, mais a présidé, en 1981, à la demande des organisateurs Canadiens, la salle (comble) du banquet du congrès de Toronto.

Schaffranke dit :

" L’establishment scientifique n’a jamais été et ne sera jamais prêt à accepter de nouveaux concepts, et de nouvelles preuves sans résister et argumenter. Il défend plutôt le statu quo. C’est dans l’institution scientifique que le " moment d’inertie " est le plus grand.

Rappelez-vous ! Après le premier vol des frères Wright en Décembre 1903, la prestigieuse revue " Scientific American" disait en 1905 : " ce vol est un canular de journaliste, une frasque ", alors que 500 personnes avaient vu l’appareil dans les airs . Cette publication se basait sur un article paru 3 mois avant sous la plume d’un mathématicien célèbre qui avait " prouvé " qu’il était impossible de voler avec une machine plus lourde que l’air.

S’il vous plaît, gardez ceci en mémoire lorsque, dans l’avion, vous commanderez votre cocktail tout en exerçant vos critiques intellectuelles sur cet inhabituel symposium de Hanovre.

Rien n’a changé depuis l’époque de Giordano Bruno ou de Galilée. Cette question est largement traitée dans le livre de Elmar Brugg, en 1952, chezGYR PublishersBaden (Suisse) : " Des gens à l’esprit étroit opposés au génie, ou la tragédie du créateur ", et aussi dans l’article deScience Magazinedu 22/03/1974 du Pr Stephen G. Brush, USA : " Should the History of Science be rated?'' "

Dans l'allocution qu'il avait préparée pour le congrès DVS de 1980, il citait les Prs Walter Greiner et Joseph Hamilton (respectivement à l'Université de Francfort et Vanderbilt à Nashville) qui avaient déclaré dans un article intitulé "Is the Vacuum Really Empty? " : " le vide est l'état le plus stable que puisse avoir une région de l'espace tout en étant pénétrée par certains champs."

Pour Schaffranke, c'était un point de départ au champ de tachyons et à ses applications potentielles dans les technologies de l'énergie. Il ajoutait que, dans la même publication il était question d'images miroir entre l'électro spectre et le spectre positron. Ce dernier rapport étant à mettre en parallèle avec les déclarations de W. Tiller qui n'avait pas caché dans ses écrits la probabilité de fréquences d'images miroirs.


SCHNEIDER Inge et Adolf

Thalrichtstrasse 808 Postfach CH 4622 Egerkingen, Suisse

Tél : 0041(0)62/388 98 53 Fax : 0041(0)62/ 388 98 51

 
Adolf Schneider est né en 1943 à Gegenbach en Forêt Noire. Après des études à l'Université technique de Stuttgart, il a travaillé chez Siemens de 1976 à 1987 où il a terminé comme directeur de laboratoire. Dans les années 1988 à 1994, il s'occupait de marketing et communication chez AG électronique. Pendant les trois années suivantes, il a été rédacteur technique chez Ascom à Solothurn.

Depuis 1998, il est président de Transaltec A.G. , entreprise dont le but est de relier recherche et réalisation et

qui se propose d'être un lieu de démarrage d'exploitation commerciale des nouvelles technologies.

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont "Beweise für die Existenz ausserirdischer Technologien" et "Energien aus dem Kosmos" parus respectivement en 1992 et en 1994 aux éditions Jupiter-Verlag.

Inge Schneider est née à Thun en 1944 dans le canton de Berne. Diplômée de l'école de commerce du Dr Leu à Thun, elle a été rédactrice à "Oberländisches Volksblatt" à Interlaken, puis a participé à "Slothurner Zeitung." Elle a collaboré à "Jeunesse Suisse", au service de presse "Protection" et à la traduction et lecture de différents livres pour la maison d'éditions "Panorama." En 1977-1980, elle était lectrice et correctrice chez Ringier. Elle a rédigé des articles pour l'Association Suisse de Médecins opposés aux essais sur les animaux. Ensuite elle a accompli les fonctions de secrétaire de direction de l'école d'artisanat et du musée d'état de Zurich.

Elle est l'auteur, entre autres, de plusieurs livres : "Goldkater Leo" (1986), "Countdwn Apokalypse" (1995) et "Neue Technologien zur Freien Energie" en 1995 aux éditions Verlag

Depuis 1987, elle est l'associée de Adolf Schneider dans la fondation des éditionsJupiter Verlagorientées vers les Techniques d'Energies Nouvelles (NET). Ces éditions ont publié le Jupiter Journal de 1988 à 1991, puis ont paru en collaboration avec le Suisse "Okojournal " de 1994 à 1996 et enfin sous le nom deNET-Journal. Madame Schneider s'occupe du journal et également de l'organisation des congrès, dont une dizaine déjà tenus à la date de Mai 1999. Rappelons que ces congrès réunissent en Allemagne ou en Suisse de très nombreux chercheurs, ingénieurs, scientifiques de renom.

Nous remercions Inge et Adolf Schneider de nous avoir aimablement permis de publier quelques photos du NET-Journal, ce qui permet de faire connaître l'existence de leurs travaux aux francophones … quel dommage qu'il n'existe pas de version française du NET-Journal !

Voir sur notre site dans " Les Nouvelles "

le programme du prochain congrès de INET.


SIGMA Rho

voir Schaffranke


SILVERTOOTH E.W.

Star Route, Box 166, Olga, Washington, 98279, USA

Auteur de l'article "Motion Through the Ether", muni de solides connaissances en optique, il a réussi en 1986 une expérience où il a établi de façon décisive au moyen d'un interféromètre à laser à double trajectoire, la présence d'un éther qui circule dans notre système solaire à une vitesse supérieure à celle de la lumière. Notre système se dirige vers la constellation du Lion. C’était une réussite là où Michelson-Morley avaient échoué. Elle a pu se faire grâce au point de référence représenté par l’éther et aussi par un important financement d’agences de défense américaines.


SZAMES ALEXANDRE

Edition ASZed, 47-51 rue d’Aguesseau, 92100 Boulogne.

Après de solides études de sciences et d’épistémologie, il aborde le journalisme scientifique et mène une enquête fouillée sur des expériences qui remettent en cause les théories relativistes et montrent l’existence d’un " aether " (notion rejetée par Einstein) – surtout l’expérience de Trouton-Noble et l’effet Biefeld-Brown.

Il étudie les travaux de l’inventeur américain Thomas Townsend Brown et les recherches sur l' " antigravité ", véritable domaine occulte (notamment à cause du secret militaire) de la physique de ce siècle. Ce qui l’amène à réaliser des expériences décisives, avec l’aide de Cornille et Naudin, expériences qui ont abouti à conclure que l’effet Biefeld-Brown n’est PAS l’antigravité, mais une preuve décisive de l’existence de l’éther (invalidant ainsi la relativité générale) et des forces stimulées, ouvrant la voie aux concepts de sur unité et de nouvelle génération. de propulsion.

Ce jeune écrivain de 29 ans possède une culture scientifique impressionnante. Confronté aux barrages des revues scientifiques, il a édité lui-même un gros livre, (500 pages, trois ans de travail), véritable somme sur le sujet, " L’effet Biefeld-Brown, histoire secrète de l’antigravité, vol.1 ", hardiment (comme le dit Jean-Pierre Lentin) sous-titré " La plus grande découverte scientifique du XXème siècle " .

 
Tout de suite après avoir participé au forum du 28/01/99 au festival Sciences Frontières de Cavaillon, A. Szames s’envolait pour les USA pour participer au tout dernier séminaire de la NASA à Albuquerque, séminaire portant sur la propulsion révolutionnaire .



TESLA Nikola

Tesla est né dans la nuit du 9 au 10 juillet 1856 à minuit, de parents serbes, dans le village croate * de Smiljan, près du mont Velelit. Son père, le révérend Milutin Tesla avait quitté l’armée pour les ordres après s’être rebellé. Sa mère Duka avait un sens inné de l’invention et l’enfance de Nikola fut émaillée de mille petites astuces et travaux de cette mère qui ne savait pas lire mais qui savait par cœur des volumes entiers de poésie. Nikola héritera de cette prodigieuse mémoire car il était capable de déclamer des textes entiers de Goethe.
 
 

" Le présent appartient aux sceptiques, le futur, pour lequel je travaille, est à moi."

Nikola Tesla

 



Il partit à new York en 1884, avec dit-on 4 cents en poche, la tête pleine de plans de machines tournantes et volantes et de poésie. Se battant pour ses idées, ses différences de vues avec Einstein sur l’ether furent l’objet de vifs débats entre eux.

Après avoir été boudé pendant des décennies, être passé au travers de cabales destinées à le faire tomber dans l’oubli, le génial Nikola Tesla revient en force dans la quête de l’Energie Libre, mais pas avec ce que notre époque - qui utilise pourtant une partie de ses travaux - lui doit encore.

Rappelons qu’il est l’inventeur du moteur asynchrone, qu’il a introduit l’utilisation du courant alternatif et inventé la célèbre bobine à induction qui porte son nom.

Pourquoi dit-on maintenant que Tesla est un génie ? Parce que, dans notre pays, c'est seulement de nos jours que l'on prend connaissance de ce que Tesla avait imaginé, mieux, fabriqué de ses propres mains. Ses inventions censurées permettent de dire aujourd’hui que l’on est passé à côté d’une autre forme de civilisation.

L’idée maîtresse de Tesla était que la Terre, avec son atmosphère formait un immense condensateur dans lequel il suffisait de puiser. Pour bien le prouver, Tesla alluma 200 lampes (10.000 watts en tout) à 40 km de distance de la source d'électricité, sans fils de connexion.

La Terre et l’atmosphère formant un système résonant, l’astuce était d’en " ouvrir le robinet " en créant un système oscillatoire harmonique sur les mêmes fréquences. A cette époque des débuts de la radio, quand les chercheurs étaient moins spécialisés et travaillaient avec tout ce qui leur paraissait relié à leur passion, il était probablement plus facile pour Tesla de comprendre ces principes.

Il travailla d’ailleurs sur les hautes fréquences, fabriqua des télécommandes sans fil, expliqua comment pouvait fonctionner ce qui deviendra ensuite le microscope électronique et découvrit le principe des radar etc.

Il a laissé 135.000 pages de documents qui sont loin d’être toutes exploitées. La légende s’empare de lui car son approche du futur paraît être la bonne.

Les intérêts de quelques puissants ont détourné l’attention du public de cet homme pacifique et sage. Pourtant, le 27/01/1978, paraissait un rapport de recherche intitulé '' les applications de Tesla dans le monde d'aujourd'hui '' à Stock Exchanges Midwest, Montreal et Philadelphie ". Rapport dont nous avons publié le 04/03/2005 la traduction dans la section Energie Encore

Ce rapport précise d'emblée qu'il '' ne peut y avoir aucun paramètre dans la recherche d'investissement parce qu'une société humaine engendre constamment le changement. La poursuite de la recherche d'investissement consiste à essayer d'identifier le changement avant que son large impact ne soit compris. Ceci est un rapport inhabituel au sujet tellement étranger à la plupart des actionnaires banquiers et analystes '' …mais dont les '' implications seront si grandes sur le travail qu'ils essaient de faire et les responsabilités qu'ils ont ".

Ce rapport était destiné à faire connaître Nikola Tesla et faire comprendre aux Américains concernés " ce que l'Union Soviétique était en train de faire dans le domaine des hautes énergies, des basses fréquences, des ondes électromagnétiques de longue durée, et l'impact qu'elles paraissent avoir sur les conditions météorologiques et finalement les applications de cette technologie par les militaires ".



On peut affirmer que Tesla a été le plus grand génie inventif du vingtième siècle, peut- être le plus grand depuis Léonard de Vinci. Tesla était un personnage remarquable même s’il restait énigmatique aux yeux de tous. Il était connu pour son mode de vie excentrique, mais il a conservé malgré tout un profil social élevé. Tesla avait de nombreux amis, dont Samuel Clemmons, alias Mark Twain.

Comme Margaret Cheney l’écrit, Tesla (comme Einstein) était un "outsider" à vaste champ d’étude. Où d’aucuns s’arrêtaient net, avertis de ce qui ne pouvait pas être fait, lui, continuait. Il disait avoir lui-même " le courage de l’ignorance ".

Les corporatismes scientifiques modernes n’ont aucune tendance à encourager la survie de tels mutants. Il est tout à fait probable que, de nos jours, ni lui ni Edison n’auraient pu prospérer.

Quand on insiste auprès de nos " bons ingénieurs " (qui par le fait lui doivent leur moyens d’existence), ceux-ci vous diront que Tesla a inventé le courant alternatif et la " bobine Tesla " dont ils se servent quotidiennement, mais ils ne pourront probablement rien vous dire sur ses autres brevets (700) pas plus que sur sa capacité à tirer de l’électricité de l’atmosphère, ou ses conclusions disant que la Terre elle-même était un condensateur, ou ses expériences de transmission d’électricité autour du globe, virtuellement dans n’importe quel endroit de la planète.

Quelques traits de caractères et événements curieux de la vie de Tesla

Tesla a été très marqué par le décès accidentel de son frère Daniel âgé de douze ans, enfant surdoué admiré par Nikola. On sait peu de choses à ce sujet. Cet accident est peut-être en relation avec le cheval - très intelligent - qui avait un jour sauvé la vie au père de Tesla. Ses parents ont été très affectés de cette disparition, et tout ce que Nikola faisait et qui aurait pu lui valoir des compliments était évalué en fonction de ce que son frère Daniel était capable de faire. Le développement de Tesla dans l’enfance semble avoir subi un certain retard. Il fut souvent malade et par trois fois laissé pour mort. Il était obsédé par des pensées de souffrance, de mort. Il avait peur des ogres, des fantômes, du diable…Cependant, il adorait lire, cachant même sa bougie pour lire jusqu’à l’aube.

Sa famille le destinait à une carrière ecclésiastique, ce qui l’a fait souffrir longtemps avant de pouvoir arracher à son père, lors d’une grave maladie, l’autorisation de devenir ingénieur.

Le déménagement de sa famille fut également une épreuve car il aimait la campagne, et son amour des pigeons a certainement pour origine les merveilleux souvenirs de ses jeunes années.

Il avait des phobies, il détestait les boucles d’oreille, le camphre, le contact avec les cheveux. Il lui arrivait d’avoir un goût épouvantable dans la bouche en laissant tomber des carrés de papier dans une assiette d’eau. Il exigeait une douzaine de serviettes à chaque repas avec lesquelles il astiquait soigneusement ses couverts en argent. Il aimait tout ce qui était divisible par trois, calculait le volume de ses aliments, de ses boissons.

Grâce à sa vision précoce d’images (perturbatrices au début), Tesla échappa plusieurs fois à la mort : lors de la baignade où, prisonnier sous une structure en bois, il ne pouvait plus remonter respirer à la surface, ou lorsqu’il est resté agrippé à la maçonnerie du barrage dont l’eau avait monté…

L’entraînement intellectuel qu’il avait reçu dans sa famille, et l’introspection qu’il avait eu à pratiquer depuis tout jeune, alliés à la maîtrise des images mentales lui firent acquérir de grandes possibilités. Il se forgea une volonté de fer, capable de se défaire de toutes ses passions, la cigarette, le café, et surtout le jeu.

La censure au sujet de Tesla

 


A l’âge de 86 ans, Tesla ruiné, est décédé d’une thrombose coronaire dans sa chambre au New York Hôtel dans la 43 ème rue le 7 janvier 1943. Le médecin nota qu’il ne voyait pas de circonstances suspectes.

Quelques jours plus tard, le FBI s’est intéressé à ses papiers dont certains traitaient de nouvelles torpilles, de " rayons de la mort " et de bien d’autres inventions.

Tesla était convaincu du fait que l’Energie Libre existait. Son histoire est bien connue d’un petit groupe de chercheurs et scientifiques dont des russes particulièrement qui consultent les notes et papiers de Tesla au musée de Belgrade. (Voir Michrowski)

On sait bien comment il a déchiré son contrat avec Westinghouse afin de poursuivre son électrification de l’Amérique en courant alternatif, comment on lui a coupé l’herbe sous le pied par l’intermédiaire de J.P. Morgan quand ses expériences de Colorado Springs semblaient montrer que la transmission sans fil était faisable, comment sa tour de Wardenclyffe * à Long Island (une combinaison de station émettrice de radio et d’électricité) a été détruite quand il semblait que son nouveau système dont la théorie et les expérimentations étaient correctes, était proche de supplanter son ancien système à courant alternatif et que chacun pourrait disposer d’une électricité gratuite… mais c'était sans compter que les financiers ne voulaient ni la paix, ni la prospérité pour tout le monde.

En application de la loi FOIA, et après les avoir réclamées pendant 2 ans au FBI, W. Kosanovic, neveu de Tesla a récupéré en 1952 la plupart des archives de son oncle. Quelques dossiers déclassifiés, soit 256 pages (dont beaucoup ne sont ni publiées ni accessibles) contenant quelques informations intéressantes, et des pages sur des événements bizarres. (Voir Lazare Alavanja arrière petit neveu de Tesla dans notre prochain dossier)

Une campagne pour redonner à Tesla , Père oublié de la technologie, la place qu’il mérite

Les livres d’histoire aussi n’ont pas été aimables avec Tesla. Aux USA, des gens font encore référence aux services d’électricité en tant que Société Edison, bien qu’ils utilisent le système à courant alternatif Tesla Westinghouse et pas du tout le courant continu d’Edison.

A la centrale électrique des chutes du Niagara, la petite statue de Tesla n’est même pas éclairée la nuit, délibérément. En 1982, G.D.R., une chaîne de télé allemande passa un film yougoslave sur Tesla produit en 1981 par Kristo Papic de Zagreb. Dans ce film qui a manqué de moyens dans l’assistance technique et scientifique, c’est pourtant Orson Welles qui tenait le rôle de John Pierpont Morgan.

Les étudiants de Robert Wagner de Dexter, Michigan ont mené une campagne destinée à faire entrer Tesla au musée Smithsonian, trouvant très injuste que le musée montre bien son générateur polyphasé, mais dans l’exposition réservée à Edison.

Le buste de l’inventeur offert par les étudiants a été refusé par le conservateur du musée. Le groupe rock "Tesla " s’est allié aux étudiants, une collecte a permis de réaliser le buste en bronze, toujours refusé (en 1996) par le musée qui dit ne pas en avoir l’utilisation.

Le livret traitant des débuts de l’électricité édité par le musée en 1979 ne mentionne même pas Tesla. Pas plus que les manuels ne parlent de la décision prise par la Cour Suprême de Justice des USA en faveur de Tesla (alors décédé) face à Guglielmo Marconi qui avait utilisé 17 brevets de Tesla pour son célèbre signal radio traversant l’Atlantique.

Récemment un autre livret édité par le musée omet de parler de ce jugement qui pourtant ne fait plus de Marconi le père de la radio.

* Vestiges de la tour Wardenclyffe visibles dans http://www.youtube.com/watch?v=wHPQq_dxq6U&feature=related

 

DOCUMENTS EN FRANCAIS SUR TESLA

(Nous retrouverons Tesla dans nos prochains dossiers concernant les moteurs, générateurs, convertisseurs).
Voici le chapitre où le Colonel Philip J. Corso dans son livre "The day after Roswell" parle de Nikola Tesla

La machine volante de Tesla

"MES INVENTIONS" Le Récit Autobiographique de NIKOLA TESLA

LE PROBLÈME DE L'INTENSIFICATION DE L'ÉNERGIE HUMAINE

Un article de 1899 de Chauncy Montgomery M'Govern "Tesla, le nouveau génie de l'Occident " .

Un article d'un dossier intitulé "Savants Maudits" dans le numéro 62 des cahiers de Sciences et Vie d'Avril 2001

* Précision de Mr D. N. "Il arrive souvent qu'on traite Tesla de Croate parce qu'il est né en Croatie (aujourd'hui) dans une enclave ethnique Serbe, ses deux parents étaient Serbes et orthodoxes"

 

23/10/2008 : Des vidéos en 3 parties sur Tesla dans les "Archives oubliées" En voici déjà une

http://www.dailymotion.com/related/xrzc8_fusion-froide-archives-oubliees_tech/video/xsd71_nikola-tesla-les-archives-oubliees_tech

09/05/2011 : Un site consacré à Tesla : une masse de documents

http://www.NikolaTesla.fr

05/10/2011 : Un livre de Martine le Coz

Nous avons reçu cet ouvrage tout dernièrement paru aux Editions Michalon , 15 rue de la Banque, 75002 Paris - 01 40 40 40 66

En lisant la page de couverture (les images peuvent être agrandies), vous aurez déjà une idée de ce qui vous attend à la lecture de cet ouvrage illustré sur Tesla. Et nous souhaitons que les lecteurs prennent autant de plaisir que nous à le lire, à se sentir plus proches du grand savant qu'il a été. Inventeur de génie à qui le XXème siècle n'a pas donné la place qu'il méritait. Cet ouvrage, ainsi que le précédent "L'homme  électrique "du même auteur, Martine Le Coz, comble donc ce déficit et  permet d'enrichir la documentation que chacun peut déjà avoir sur Tesla et  dans cette page

Lire : Article paru dans  Les cahiers de Science et Vie "Savants maudits"



TILLER W.A. Pr

Stanford Université, Menlo Park CA.,

Il croit à la conversion d'une énergie cosmique élevée et est particulièrement intéressé par ses diverses implications biologiques. Il travaille dans une société Anglaise sur la Santé (dont le Dr. Nieper faisait partie). On peut dire aussi qu’il est le successeur de W. Reich, qui déclarait déjà dans les années 30 que l'énergie fournie par l'organisme et les cellules vivantes est supérieure à celle extraite de la nourriture.

Schaffranke rappelle que, pendant un an, Tiller avait étudié les résultats de recherche du laboratoire De la Warr à Oxford, résultats connus ensuite sous le nom de psychotronique et radionique. (La caméra De la Warr pouvait photographier par exemple une graine et obtenir l'image de la fleur, ou de l'eau bénite montrant une image de croix que n'avait pas l'eau ordinaire).

Tiller a fait des commentaires sur un article de Hubacher et Moss au sujet de l'effet de la feuille fantôme (effet Kirlian) en disant : " Ces observations suggèrent fortement une vaporisation des fluides à partir des tissus de la surface fraîchement coupée, par les micro arcs qui se développent à cet endroit pendant la décharge". (cité par Christine Hardy dans " L'après vie à l'épreuve de la science


TONEY

IBM Almaden San José, CA

Puthoff attire l’attention sur les travaux de Toney qu'il estime être importants pour le pilotage et la magnétisation de l’eau dans les cellules biologiques actives ou tout simplement pour la compréhension de la vie ordonnée.

Les experts pensaient que les molécules d’eau formaient plusieurs couches distinctes autour de la surface d’électrodes immergées. En 1994, Toney, qui travaillait sur ce sujet depuis 4 ans avec des chercheurs d’IBM (sujet étudié depuis les années 40), a observé ce que personne n’aurait pu prédire et qui montre un comportement surprenant des molécules d’eau se regroupant et donnant de ce fait plus du double de la densité de l’eau lorsqu’on augmente le voltage sur l’électrode. Les atomes d’oxygène sont alors au point le plus éloigné de la surface de l’électrode lorsqu’elle est chargée négativement.

Ces découvertes ont un impact très important dans l’industrie de l’électronique pour comprendre les processus de plaquage électrique et la façon dont se déposent les métaux dans les réactions humides, ainsi que dans la gravure humide. Ces résultats ont été obtenus grâce à une diffusion de rayons X. Mais tant que de nouvelles approches expérimentales n'auront pas été mises au point il ne sera pas encore possible d’étudier l’interface entre deux matériaux différents avec les sondes de surface habituelles.


TONKAL Vladimir E. Pr

Directeur de l'Académie Ukrainienne de Kiev, et de l’Institut des économies d’énergie de Kiev (voir Raptsoun)

En 1993, il souhaite avoir plus de détails sur les expériences menées par ses collègues américains et japonais ainsi que ceux du GUS. Il a été particulièrement reconnaissant à la DVS pour son apport d'informations. C’est lui qui a en dépôt des vidéos sur le convertisseur Testatika, Meyer, Ciba Geigy, la technique électrodynamique " GEN ", le moteur Pöschl etc. ainsi que la série complète des brochures de la DVS et des publications du congrès de Kiev.


VALLEE René - Louis Pr

Ancien ingénieur de Saclay, physicien nucléaire du CEA, à Paris, et chez Thomson CSF, en 1981, il est le créateur de la théorie de l’énergie diffuse. Il a du se réfugier au sein d’une association, la SEPED (Société pour l’Etude et la promotion de l’Energie Diffuse)

En Janvier 1979, un journal de Lausanne fit paraître un article qui le citait ainsi que d'autres chercheurs et qui mettait en cause l’engagement du gouvernement français dans l’énergie nucléaire. René Louis Vallée, comme le Dr Pagès et une vingtaine d’autres physiciens étaient convaincus, grâce aux observations faites dans les expériences de fusion du Tokamak, que l’on peut puiser dans la colossale réserve d'énergie du champ de l’espace.

Vallée confirme ce que dit Gunnufson en écrivant que la valeur de l’énergie proche du Soleil serait de 250 milliards de Joules/ml et décroîtrait en fonction de l’éloignement. Au voisinage de la Terre, on estime qu’ un litre d’espace équivaut à 4000 litres d’essence.

Grâce à ses qualifications évidentes, le Pr Vallée est, depuis des années, le physicien qui donne l’élan au développement de la conversion de l’énergie du champ gravitationnel appelé en France Synergétique. Sa présence au congrès de la DVS à Toronto a causé une véritable sensation. L’année précédente, deux physiciens de la SEPED venus avec leurs documents avaient assisté au congrès de Hanovre, malheureusement sans s'exprimer (craignant peut-être une barrière due aux langues, ne sachant pas que Dr Nieper connaissait le français depuis ses études dans une école francophone en Suisse).

Depuis les premières parutions sur la théorie synergétique de 1956, R. L. Vallée, après une analyse minutieuse des modèles relativistes et quantiques, découvre que les champs électriques du champ universel sont liés à des valeurs limites imposées par des lois parfaitement naturelles. Après avoir développé les équations de Maxwell, il va émettre une hypothèse qui va lui ouvrir la voie de la synergie des champs diffus : " Quand un champ électrique atteint, par ses fluctuations dans le vide la valeur limite de 38,67.1015v/m, l’énergie se transforme en matière. "

Le vide est constitué de toutes sortes d’ondes électromagnétiques formant une trame qui fait dire que l’énergie circule à travers toutes les autres énergies par synergie. Il est impossible de connaître parfaitement ce potentiel qui est sans doute illimité au niveau de l’Univers. Celui-ci serait soumis à deux types de fréquences, celle des protons et celle des neutrons. Les multiples combinaisons de ces particules " maîtres " et de leurs harmoniques donneraient par résonance tous les éléments de la classification périodique.

Pour Vallée il n’existe pas d’espace vide, il est rempli d’énergie diffuse ou de matière. L’énergie diffuse est répartie dans tout l’univers sous forme d’ondes électromagnétiques de très haute fréquence 1016à 1027gigahertz. Ce milieu est un réservoir d’énergie colossal, inimaginable. La matière ne serait qu’un rayonnement parvenu à ce seuil limite et qui se mettrait à tourner sur lui-même suivant son axe de spin. Encore une fois, les différentes courbes de fréquence s’organiseront suivant des résonances particulières, plus les pics de rayonnement seront précis et élevés, plus l’élément sera précis et stable.

Il découle de la théorie de Vallée que l’énergie diffuse n’est pas répartie de façon isotrope, que les forces gravitationnelles font que les corps ne sont pas attirés les uns vers les autres mais poussés (voir un prochain dossier), que la vitesse de la lumière n’est pas identique suivant le milieu qu’elle traverse.


VALONE Thomas



Integrity Research Institute 1377 K Street NW, Suite 204, Washnigton DC 20005

Enseignant au Département de Physique de l’Université d’Etat de New York à Buffalo, doté de diplômes supérieurs de Physique, il a déjà présenté ses recherches sur les bases de la N-Machine à Hanovre puis au congrès de Toronto en 1981, il a montré une nouvelle conception de générateur de Faraday. Il en est arrivé à la conclusion (entre autres) que, par rapport à la production d’énergie électrique, le champ magnétique est pour ainsi dire inefficace, et que c’est seulement par interaction avec un autre champ - de tachyons - qu’il peut avoir un effet.

Au symposium de IANS en 1993, il a présenté son " Armature Reaction in the Homopolar Generator ".


WHITAKKER Edmund .T Sir

En 1903, dans "On the Partial Differential Equations of Mathematical Physics," Annales Mathématiques Vol. 57, p. 333-355, il a montré que le potentiel statique contient des ondes électromagnétiques bi-directionnelles disposées par paires. Tout potentiel scalaire peut être mathématiquement décomposé en une série harmonique de paires d'ondes bi-directionnelles. Ces ondes planes électromagnétiques harmoniques bi-directionnelles pourraient être utilisées pour produire une onde stationnaire de potentiel à libre champ de force. Ceci montre comment transformer l'énergie de l'onde électromagnétique en énergie de potentiel électro gravitationnel et comment interférer ces deux potentiels scalaires pour récupérer l'énergie électromagnétique même à distance.

Selon Whittaker, si la tension était réellement statique, elle ne pourrait jamais fluctuer. Les champs de l'électromagnétisme classique peuvent être remplacés par une interférométrie de potentiels scalaires de deux potentiels. Sa structure à bi-onde électromagnétique devient une nouvelle structure universelle électromagnétique interne pour la masse y compris le noyau atomique. On peut manipuler directement cette structure par l'électromagnétisme ce qui permet une alternance électromagnétique directe du potentiel de masse et du noyau lui-même. Cette classe totalement nouvelle d'interactions nucléaires est très peu explorée et ouvre la voie à des hypothèses sur des mécanismes capables de neutraliser ou retraiter des déchets nucléaires.

En 1904, il a écrit " dans lesProceedingsde la Société mathématique de Londres.

Plus récemment, ont été publiés, de Sir Edmund Whittaker : " Une histoire des théories de l'éther et de l'électricité " Vol 1 Théories classiques,Humanities PressNew York 1975. EtDover Publications Inc. New York a publié en 1989 "Sir Edmund Whittaker A history of the theories of aether and electricity".

Bearden recommande aux scientifiques et aux ingénieurs d'étudier sérieusement les travaux rigoureux et probants de Whittaker (et aussi de Ziolkowski)


WIEDERGUT Wolfgang

Postfach 6, A-8025 Graz

Chercheur autrichien né en 1961, il a étudié la physique à l’Université Technique de Vienne, et aussi la littérature sanskrite. Il est président de BINDU, une association travaillant sur l’énergie non conventionnelle depuis 10 ans.

Répondant à des questions de l'Association Quant’Homme 09/04/97, il écrit : " …les seuls appareils fonctionnant correctement réellement sont en Suisse chez Methernita. Même si les résultats ne peuvent encore être évalués, ils sont géniaux. Nous n’avons pas compris (à BINDU) le fonctionnement complet de l’appareil de Baumann, mais il s’agit d’une avancée considérable tant dans la conception que par les pièces utilisées. Ces travaux ont vingt ans d’avance. Tout ce qui a été conçu jusqu’à présent est très loin de Testatika. Toutefois, M. Baumann n’est pas prêt à rendre public ses résultats. Ayant vu son appareil, nous comprenons ses motivations et nous rangeons à sa décision…Il existe de nombreuses recherches prometteuses basées sur les tubes coniques à plasma pulsé. "


WÜST

Dans les années 33 - 34, le Dr Wüst, Dr en philosophie et médecine (que Schaffranke a rencontré en 1966) menaient des expériences avec le Dr Wimmer à l'Université de Munich. Une publication a suivi leurs travaux "Concerning a New Type of Radiation of Wavelenghts from 1 to 70 cm" parue dans le n° 3, Vol. 131 des archives Wilhelm Roux.

La radiation était appelée "magnetoid radiation" par le Dr Wüst car elle pouvait être influencée par des champs magnétiques produits artificiellement. De plus il est important de remarquer qu'il s'agit là de hautes fréquences, et pas d' une forme électromagnétique d'énergie. Cette étude a été tenue cachée au regard critique des physiciens orthodoxes, car la nouvelle forme d'énergie ne pouvait en aucune façon être incluse dans le spectre électromagnétique connu. Le directeur de l'Université avait dit : " Mes chaleureuses félicitations pour vos recherches, cher M. Wüst. Malheureusement, vous avez 25 ans d'avance sur la science conventionnelle ! "



ET AUSSI…

Faute d'informations et de traductions concernant des chercheurs tout aussi éminents que les précédents, cette section est courte, mais nous la présentons tout de même pour que les chercheurs trouvent leurs bonnes pistes.


ALEXANDER Arthur A.

Président de l’Institut International Ukraine-Amérique

AVRAMENKO Roman

Institut of Eyptl. Physics Russian Acad. Of Sciences, Leningradsky, Pr 80 Moscow
Chercheur dans le domaine du VFE

BARNES Thomas.G

Texan auteur d'une théorie de l'éther superlumineux.

BARUCH Jean

Ancien journaliste au Journal La Montagne, il a fait paraître dans Centre France Magazine des articles sur l'Energie Tachyon.

Le 16/10/83 dans la colonne " l'Avenir en marche ", le 15/01/84 sous le titre " Une révolution s'annonce - Comment produire plus d'énergie qu'on en consomme ou le rêve réalisé de Louis de Broglie "

Ensuite le 12/05/85, en page Société, il écrivait " la Révolution du Moteur Quantique - Physiciens et Chercheurs tentent de nous donner l'énergie gratuite."

Enfin, le 16/05/85, paraissait sous sa plume " Une machine à énergie révolutionnaire " . Il s'agissait de la machine de Newman, bien connue de nos lecteurs

BINDER Timothy

173 Blodgett Camp Road, Hamilton, MT 59840

Avec son équipe (voir Grotz dans le dossier Divers Systèmes…), il a reproduit les expériences faites par W. Russell en 1927 et créé de la fluorine en partant de vapeur d’eau pure et de champs électromagnétiques disposés de façon complexe. Ces travaux ont validé ceux de Russell sur la structure nucléaire et la Table Périodique des Eléments.

BOYER Timothy Dr

City University de New York

Physicien et enseignant qui a essayé de montrer que l’on peut parvenir à de nombreux résultats obtenus par la physique quantique sans utiliser aucune de ses hypothèses, à condition d’admettre le ZPE. Il a confirmé les idées de Moray King.

CARROLL Robert

Dr en Physique, Président de l’Institut de Recherche Carroll. Un des sujets qu’il a traité est intitulé la non équivalence de la masse et de l’énergie.


CHALFIN Norm Dr

Scientifique éminent, de l’Institut de Technologie de Californie. Il a apprécié à sa juste valeur le moteur de Gray et a même présenté le texte du brevet de l’inventeur.

CHUKANOV Dr

General Energy International 3520 W, 8550 S, Unit B, West Jordan, Utah 84088

Tél : (801) 569.3133 Fax : (801) 255.4682

CRONIN et FITCH

Prix Nobel 1980 pour le travail expérimental où ils ont prouvé les différences entre la symétrie supposée des forces naturelles, gravitation, magnétisme, électromagnétisme et force nucléaire forte.

FEYNMAN et WHEELER

Puthoff attire l’attention sur ces deux prix Nobel qui ont constaté que le contenu d’un verre à vin plein de l’énergie de l’espace, suffirait à annihiler tous les océans de la terre. Les valeurs données sont de 10107Joules / m3.

FORDYCE STUART J. Dr

M. Fordyce est Directeur adjoint du Centre de Recherche Lewis NASA. Il a prononcé un discours intéressant à la 27 ème conférence de IECEC (Intersociety Energy Conversion Engineering Conference), invitée par la SocietyFor Automotive Engineers(SAE), à San Diego.


FULLER Buckminster Richard (plus d'information en cliquant sur son nom)


Cet architecte né en 1895, décédé en 1983 avait conçu des dômes géodésiques. En 1990, H. Smalley et H. Kroto donnait à leur découverte, la troisième forme de carbone (après le graphite et le diamant) composée de 60 atomes le nom de buckminsterfullerène car cette molécule ressemble à ses dômes.

Citons-le : " Quand je travaille sur un problème, je ne pense jamais à la beauté. Je ne pense qu’à la manière de résoudre le problème. Mais lorsque j’ai terminé, si la solution n’est pas belle, je sais qu’elle n’est pas bonne. "

C'est à lui que nous avons emprunté la citation de notre page d'accueil " Il n’y a pas de crise de l’Energie, mais simplement une crise d’Ignorance ". Ces mots doivent commencer de prendre tout leur sens pour les lecteurs arrivés à ce point de nos dossiers…


GALECZKI G.

Institut de Physique de l'Université de Cologne, Zulpicher Str. 77 D 50937, Cologne, Allemagne

D'après le Journal Chinois de Systèmes d'Ingénierie et d'Electronique, cité par la DVS, la théorie de la relativité d'Einstein (SRT) intéresse de très nombreux scientifiques, ingénieurs et chercheurs de l'industrie chinoise. Cependant, certains d'entre eux la contestent. Scientific Discussiona publié en 1993 un article critiquant la SRT. Xu Xhaozhi et Xu Xiangqun ont mis l'accent sur plusieurs erreurs portant sur la logique autant que sur l'observation de la STR.

HASSLBERGER Josef

Il est l'auteur de nombreux textes dont l'un écrit à Rome en 1992 et traitant du Vortex, mouvement naturel et de la nature de la lumière, des photons, des ondes, de la formation de la matière, d’espace et de temps, d’inertie et de gravité, le magnétisme, les phénomènes électromagnétiques, un univers thermodynamique…

Il est également l'auteur de "Reconsider Physics" paru dans NEN Vol. 3 n° 10 et de "A New Beginning for Thermodynamics" NEN Vol. 3 n° 9. Voir le site http://www.agora.stm.it/J.Hasslberger

HENDERSON Chuck

Il signe avec Jerry Decker et Ron Barker de nombreux articles dans les pages Internet de KeelyNet, Vangard Sciences. Selon ses collègues, il est spécialiste de Reich.

Email : chenders@keelynet.com

KAPITSA Peter

Physicien, prix Nobel, qui, sur la fin de sa vie, a étudié activement les écrits de Tesla. Il n’a pas été le seul comme le prouve un important rapport laissé au musée Tesla par des membres de l’Académie des Sciences Russes venus étudier au Musée de Belgrade dès 1970.

KETTNER Jim

Avec Don Kelly et Mike Marino, il éditeSpace Energy Journal(voir notre Catalogue de Références à SEA Newsletter) trimestriel publiant une information de haute qualité sur l’Energie Libre, des plans et des échanges d’informations avec les inventeurs pour construire des systèmes.

KIRCHOFF Joachim

Herten, Allemagne

Il est membre actif duCollegium HumanumVlothoen Allemagne, un groupe d’ingénieurs allemands engagés dans le développement d’énergie alternative, spécialement la conversion du champ d’énergie de l’espace. Très bien informé sur ce qui se passe en Europe dans ce domaine, il a présenté un article sur ce sujet à la conférence de Hanovre en 1980.

LLEWELLEN King

Editeur deThe Energy Daily, Defense Week, and Environmental Week Newslettersà Washington DC.

Invité par la Société Nucléaire Américaine de Boston (Mass), il a dit devant un auditoire de techniciens à IECEC en 1991 : " Les nouvelles technologies dont nous avons parlé comme la magnétohydrodynamique, sont en progrès, et cependant elles n’ont pas été favorisées, nous en sommes encore à faire bouillir de l’eau ! Il est théoriquement possible de faire le Saut Quantique. Il nous faudra pour cela de nouvelles institutions " (ce qui montrait l'absence de politique énergétique dans ce domaine en Amérique).

LUTHER Otto

Physicien allemand vivant aux USA. Il a donné des preuves expérimentales qui contredisent la théorie de la relativité. Il a traité en détail du sens des expériences de Michelson-Morley. Il propose une théorie de la gravitation tout à fait identique à celle du Dr Nieper. Ses livres se trouvent chezKeith Brewer Library

MACH

Il a travaillé sur les propriétés locales de l’inertie, fonction à peu près asymptotique de la distribution de la matière dans le Cosmos (1883).

MAGYARI

Nieper, avec sa théorie du bouclier a expliqué l’expérience de Magyari en 1961. Au point culminant de l’éclipse, le soleil prend à la lune une partie de l’effet de masse qu’elle a sur la terre.

MONTEITH Henry Dr

Au symposium IANS en 1993, il présente en vidéo l’action de la lumière et du microscope Liatronics. Cet appareil révolutionnaire permet de visualiser les atomes individuels et montre qu’entre la mort et la vie, la différence de champ d’énergie vitale est visible autour des atomes. Le Dr cherche maintenant un financement pour fabriquer le microscope.

OHSTROM Conny

Vita liljans vag 57, 3tr, S-127 34 Skarholmen, Suède Tél: + 46-8-978055
e-maill : ohstrom@abc.se
Il détient le brevet n°2,459,809 pour "High Power Pulse Generator "caractérisé par un modulateur à éclateur.

RAPTSOUN N. Dr

Directeur adjoint avec E. Tonkal, de l’Institut gouvernemental sur les économies d’énergie d’Ukraine.

Au congrès de Kiev, en 1993, il exprime le souhait de voir une collaboration entre Américains, Allemands, et Ukrainiens. Il ajoute que l’Ukraine a une très grande expérience scientifique et des possibilités industrielles de développer l’énergie du VFE. Il fait partie des chercheurs très méritants d'Ukraine compte tenu des difficultés dues aux courriers non reçus, aux fax qui passent mal, aux coupures d'électricité et au manque de financement.

A l'issue de la conférence à Kiev, en 93, il a préparé avec Alexander le communiqué destiné à la presse du GUS.

RAUSCHER Elizabeth

Docteur en Physique, au congrès de Toronto, en 1981, elle fit une intervention intitulée : Solutions et Polarisation de l’Energie du Vide. Cette physicienne est entre autres, coauteur en 1980 avec B. Rubik de" Effects on Mobility Behavior and Growth rate of Salmonella Typhimurium in the presence of psychic subjects"

REIN Glen

Bien que non relié aux appareils à conversion d’énergie, il a présenté au Laboratoire de recherche en Biologie les résultats de ses recherches sur des essais de culture de cellules et les effets de potentiels quantiques à temps variable.

Une bobine en caducée modifiée a été utilisée pour tester l’hypothèse que des champs électromagnétiques opposés peuvent annuler leurs champs de vecteurs et produire un potentiel de quantum variable de temps (ouA-field). Ces expériences ont prouvé l’existence de ceA-fieldauxquels se réfèrent de nombreux chercheurs tels Bearden et qui a été exclu des équations simplifiées de Maxwell enseignées de nos jours. La bobine a stimulé de façon spectaculaire la croissance des lymphocytes dans la culture de cellules aussi bien à leur proximité que, indirectement par le stockage de l’information dans l’eau.

SCHUMANN W.O

Il a donné son nom au lévitateur Schumann. En 1952, il a postulé l’existence entre la terre et l’ionosphère d’une onde guide naturelle qui produit une résonance appelée la résonance de Schumann. Mesurée en 1962 par le Bureau américain de la propagation radio, cette " onde cérébrale planétaire " est évaluée à 7,5 hz.

SCHWARZ Dr

Ce scientifique de 53 ans du Laboratoire National de Brookhaven où il travaille avec son assistant Jim Wegrzyn, a prédit que sur les 250.000 véhicules non polluants qui seront obligatoires en 1998 en Californie, il y en aura 60.000 qui rouleront à l’hydrogène (sic).

SCHWINGER Julian

Prix Nobel de Physique 1965 avec Richard P. Feynman et Sin-Itiro Tomonaga. Pour lui, c'est un VFE converti qui agit dans la sonoluminescence induite par un ultrason.

SEIDL Franz

Chercheur prolifique de Vienne connu pour ses études sur l'utilisation des effets du champ magnétique en tant que déclencheur d'énergie pour des multiplicateurs de tension et de courant.

SOEGEMEIER Dieter

GPO Box 269, Brisbane, Quensland 4001 Australie

Dirige un petit groupe à but non lucratif de 75 personnes dont la plupart sont des professionnels ayant un intérêt pour la nouvelle science et la nouvelle énergie. Ils ont demandé leur affiliation à INE, et l'autorisation de reproduire et publier NEN en Australie. Dieter s'engage à envoyer périodiquement à NEN des informations sur les recherches de son groupe dans le domaine de l'énergie nouvelle.

SOULE Evan

Evan Soulé Director of Information Newman Energy Products

Post Office Box 57684, New Orleans, Louisiana 70157-7684, USA

(504) 524-3063 et email: josephnewman@earthlink.net

Evan Soule a entendu parler de Newman en 1983 à la Nouvelle Orléans alors qu'il présentait les travaux de l'astrophysicien A. J. Galambos. Un étudiant lui avait signalé un documentaire de WWL-TV de la Nouvelle Orléans. Depuis cette époque, il travaille sans relâche à faire connaître les travaux de Newman, les principes de la Théorie Unifiée de tout Phénomène Physique de Newman et s'occupe du site Internet. Il présente l'inventeur lors des démonstrations comme par exemple le 12/09/98 à Phoenix (AZ). (Voir Newman dans le prochain dossier)

TAYLOR voir HULSE

co-prix Nobel de physique 1993.

VERNE DIDIER

Physicien de formation, directeur de la collection Science pour tous chez Inter Editions et de Science en Sagesse chez Dervy-livres.
Dans les numéros 3 et 4 de mai - juin et juillet-août 1987, il a publié deux articles sur l'Energie Libre dans la revue Actualités d'un monde en Emergence (qui ne paraît plus). Les titres étaient : " Energie Tachyon : une source d'énergie au service de l'humanité.
Il intervient également dans l'ouvrage de Christian Grollé (et autres) : " La course mixte et son potentiel d'harmonisation planétaire " Liber Mundi " (1989), dans le chapitre L'Energie du Vide.

WALLACE

Professeur à l’Institut de Chimie de l’Université de Pittsburgh. Il est un des scientifiques de pointe dans le domaine des superaimants dont il a découvert le procédé de fabrication en 1959.

WERBIK Christian

Ingénieur diplômé, il est président de l’Institut Tesla, Marianhilfer Strasse 45 A-1060 Vienne.

Tél : 00 Autriche 22 2/587 18 33

Cet institut recherche des documents sur la vie de Tesla et s’occupe de supports d’énergie régénératrice et de R&D de nouvelles sources d’énergie non polluantes et participe naturellement aux congrès de INET.

WESTER Gene Dr

Scientifique de l’Institut de Technologie de Californie qui a bien évalué à sa juste valeur le moteur de Gray (voir notre prochain dossier).

WHELLER John Archibald

Pr à l'Université de Princeton, auteur d’un important ouvrage sur le ZPE :Geometrodynamicsqui traite de la différence entre les concepts de mécanique quantique classique. Ses idées résident dans le fait que des scientifiques croient que les particules de base, protons, électrons ne sont pas seulement mélangées à l’énergie de l’espace, mais réellement faites de cette énergie.

Il a présenté en 1957 avec Hugh Everett l'interprétation " plurimondiste " de la mécanique quantique caractérisée par l'existence de mondes orthogonaux réels ou possibles en relation directe avec le vivant et qui peuvent être qualifiés de bio champs. Selon cette théorie, les pensées, les objets de pensée, les rêves, les hallucinations, les apparitions possèdent à l'intérieur de leurs zones d'action spécifiques un statut de réalité adapté à leur matérialité : Ils sont aussi réels et palpables que les objets matériels de notre univers tridimensionnel. (cité par Ernst Meckelburg dans les Armes secrètes PSI)


Sur la piste de l'Energie Libre, on peut rencontrer bien d'autres chercheurs, ingénieurs et scientifiques, plus particulièrement en assistant aux congrès de INET et en lisant le NET-Journal:

Augustin Peter Dr. , Azjukowskij W. A. Pr., Banhegy Zsolt, Beilmann Theodor, Bischof Marco,

Danilschenko Michael, Demidov V.D. Dr., Dreyer Jacques,  Ferger Peter (Ing.), Friedrich Uwe

Gisler Marcel, Göde Michael Dr., Gründler Roland (Knoller ) , Grüter Blasius Karl, Hänsge Akali Heiko,

Heger Wolfgang, Heinzerling Jürgen, Hengstenberg Werner, Hörndorf Reiner (Ing), Holwerda Martin

Hopfgartner Kurt (Ing.), Hujic H., Huttary Rudolf, Kaiser Robert, Khammas Achmed (Ing.), Klawitter Klaus

Kohl Fred, Kulikow Igor Dr., Landolt Hans-Jörg Dr., Leicht Rudolf, Lohmann Georg, Mehnert Erich (Ing.)

 Mohorn V. (Ing. Aquapol), Oesterle Otto Dr., Pawlicki Thomas, Rausch Josef

Ruderfer Martin, Santini Roland (Président de SAFE), Savic S. , Schauberger Jörg

Schulte Wilhelm (Ing. Pionnier de la biotechnique), Seiler Hanspeter, Steffen Werner A., Stocker Daniel

Suhr Eric, Wagner Joachim M., Weinzierl Johann, Wielander Leo, Wild Hermann Dr., Winfield Mel

Wirth Walter Dr., Wolf Elmar, Wölfle Matthias, Volkrodt Wolfgang Dr., Würth Felix etc.

De très nombreux chercheurs seront encore cités dans nos prochains dossiers plus " pratiques " , mais dans ce domaine de recherche comme dans bien d'autres, il est impossible de donner des listes exhaustives.

A-G , H-P


Retour au sommaire



Retour à l'Accueil